Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Le handicap : priorité historique du Groupe FDJ

Le handicap : priorité historique du Groupe FDJ
Engagé depuis sa création en faveur des personnes en situation de handicap, le groupe FDJ œuvre au quotidien pour garantir l’égalité des chances de chacun dans la société. Ce 3 décembre, à l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, tour d’horizon des actions menées par FDJ, de sa politique diversité au sein de l’entreprise au soutien de sa Fondation aux associations.


 

 

Aujourd’hui en France, 2,7 millions de personnes en âge de travailler sont en situation de handicap, soit 7 % de la population active*. Leur inclusion sociale et professionnelle est un devoir pour l’ensemble de la société française et bien sûr pour le monde de l’entreprise. Une responsabilité sociale inscrite dans l’ADN de FDJ , dans sa politique d’entreprise et dans l’action de sa Fondation en faveur de l’égalité des chances.

 

Un lien historique entre FDJ et le handicap

 

Juillet 1933. Dix ans après la Première Guerre mondiale, le gouvernement Daladier instaure par décret la création de la Loterie Nationale, ancêtre de FDJ. Cette loterie entend notamment venir en aide aux « Gueules cassées ». Ces combattants de la Grande Guerre, défigurés, mais non reconnus comme invalides de guerre, sont alors laissés pour compte par une société française désireuse de tourner la page la plus traumatique de son histoire. Regroupées en association, les Gueules cassées deviennent les principaux émetteurs des billets de loterie. L’argent récolté est alors utilisé pour porter assistance aux mutilés de guerre.

 

85 ans plus tard, l'Union des blessés de la face et de la tête (UBFT) n’a pas rompu son lien avec FDJ, bien au contraire. Deuxième principal actionnaire de l’entreprise (9,2%), elle siège toujours au Conseil d’administration. Au sein de FDJ, la sensibilisation et l’inclusion des personnes en situation de handicap a toujours été au cœur de la politique de l’entreprise.

 

Une politique  handicap au sein de l’entreprise

 

Détenteur du label Diversité de l’AFNOR depuis 2013,  la question de comment intégrer au mieux les personnes en situation de handicap dans l’entreprise se pose constamment. « Au sein de FDJ, nous n’avons pas attendu la loi de 2005 pour nous poser cette question », assure Anne Esquelisse, responsable diversité et QVT du groupe FDJ. Aujourd’hui encore de nombreuses grandes entreprises préfèrent payer une contribution  plutôt que de respecter la loi : à savoir une proportion de 6 % de travailleurs handicapés de l’effectif total dans une entreprise de plus de 20 salariés. Au sein de FDJ, cette proportion atteint 6,58% : « Nous employons des collaborateurs avec des handicaps simples à compenser , mais également handicaps plus lourds », détaille Anne Esquelisse. L’entreprise n’entend pas s’arrêter là. Son objectif d’ici 2020 : que l’ensemble des filiales du groupe (entreprises de plus de 20 salariés), atteignent également les 6%.  Une nécessité alors que 19% des personnes en situation de handicap étaient au chômage en 2017*.

 

Si le recrutement constitue le point de départ de l’inclusion, garantir de bonnes conditions d’accueil et de travail au sein de l’entreprise reste primordial. En plus des temps de travail aménagés en fonction des besoins des collaborateurs, FDJ, attentive à l’innovation et aux nouvelles technologies, s’équipe pour favoriser le bien-être au travail de ses collaborateurs handicapés : l’application de retranscription Ava permet par exemple à une personne sourde de suivre en temps réel les échanges pendant une réunion bruyante et de fait, d’y participer. L’entreprise peut également aménager le temps de travail ou proposer du télétravail, par exemple si le transport fatigue ou génère des douleurs.

 

Sans compter les actions de sensibilisation auprès des collaborateurs qui se multiplient. Des saynètes de théâtre sont par exemple jouées au sein de l’entreprise. Des quizz ludiques sont aussi organisés pour comprendre quelles sont les différentes pathologies qui permettent d’obtenir la RQTH (Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé) . Pour Anne Esquelisse, « La culture d’entreprise est très bienveillante par rapport à ces différences. Cette année nous avons fait notre diagnostic diversité auprès des collaborateurs. Et ce qu’ils nous disent est très rassurant : ‘le handicap pour nous c’est normal’ ou encore ‘j’aimerais que la RH m’aide plus à recruter une personne en situation de handicap’. " Donner les mêmes chances à chacun, quelle que soit sa différence, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise c’est également la mission que s’est fixée la Fondation d’entreprise FDJ.

 

La Fondation d’entreprise FDJ poursuit son soutien aux associations

 

Fidèle à l’histoire de l’entreprise et à son engagement pour l’égalité des chances par le jeu, la Fondation d’entreprise FDJ soutient financièrement une trentaine d’associations œuvrant  de manière ludique pour l’inclusion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap. Parmi elles, on trouve notamment le programme « Communiquons autrement » porté par la Croix-Rouge française. Il donne accès à des outils numériques, ludiques et adaptés, permettant d’interagir, d’entrer dans l’apprentissage et de s’intégrer socialement grâce à la communication alternative et améliorée. 93 établissements de la Croix-Rouge française ont pu être équipés grâce au soutien de la Fondation. ’Avec l’association Comme les Autres qui propose un accompagnement global à des personnes handicapées suite à un accident de la vie, c’est une formation aux métiers du numérique dans les Hauts de France qui a pu être coconstruite en 2018. .

 

Les appels à grands projets de la Fondation d’entreprise FDJ permettent d’identifier des initiatives favorisant l’égalité des chances par le jeu afin de contribuer à leur changement d’échelle. Cette année,  cinq associations ont été choisies pour leur action en faveur de l’insertion sociale et professionnelle des publics les plus vulnérables, avec une dotation globale de 1,7 million d’euros sur deux ans. Le premier appel à grands projets du nouveau mandat de la Fondation a été lancé en juin 2018. Les lauréats seront dévoilés le 5 décembre. Deux des cinq projets ont pour bénéficiaires des associations de soutien aux personnes en situation de handicap soit 10 000 personnes sur 2 ans.

 

 

« Fin 2018, nous aurons consacré plus de 30% de notre budget au soutien de projets en faveur de l’égalité des chances bénéficiant directement à des personnes en situation de handicap. A l’occasion de notre premier Tremplin des collaborateurs solidaires, nous avons pu mesurer leur attachement et leur implication sur ce sujet qui nous touche tous. »

Isabelle Delaplace, Déléguée Générale de la Fondation d’entreprise FDJ




 

* Les personnes handicapées et l’emploi, Chiffres-clés », l’Agefiph et le FIPHFP 2017

 

Crédit photo : Proteor

, , , , , ,