[LIVRE] “On a 20 ans pour changer le monde” par Maxime de Rostolan

[LIVRE] “On a 20 ans pour changer le monde” par Maxime de Rostolan
Fondateur de l’association Fermes d’Avenir, le jeune agroécologiste Maxime de Rostolan a publié, concomitamment au film documentaire du même nom de Hélène Médigue, le livre “On a 20 ans pour changer le monde”, véritable manifeste pour un changement de paradigme dans l’agriculture et l’agroalimentaire.


 

 

Changer le monde, c’est possible !

 

On pourrait croire que Maxime de Rostolan est un doux rêveur : 20 ans pour changer le monde ? Un projet moins idéaliste qu’il n’y paraît, à condition évidemment de retrousser ses manches et de mettre les mains dans le cambouis. Après ses études d’ingénieur chimiste, Maxime de Rostolan a parcouru le monde pendant deux ans pour aller à la rencontre de ceux qui travaillent la terre, et pour échanger sur les problématiques liées à l’eau et l’agriculture.

 

Maxime de Rostolan fait un constat simple, mais préoccupant : aujourd’hui, l’agriculture est paradoxalement l’une des principales sources de pollution de la planète (émission carbone, pollution des eaux, épuisement des sols, disparition des écosystèmes…), alors qu’elle devrait être notre principale alliée dans la lutte contre le réchauffement climatique et pour l’absorption des gazs à effet de serre.

 

C’est à son retour en France qu’il découvre le biomimétisme, une philosophie qui consiste tout simplement à s’inspirer du “laboratoire du vivant”, de la nature, pour l’appliquer aux usages et techniques humaines. En matière d’agriculture, le biomimétisme, sous la forme de la permaculture, consiste à mettre au point des méthodes non polluantes, économiques et efficientes.



 

Vers une transition agricole de grande ampleur

 

Former une nouvelle génération de paysans et de “payculteurs”, sensibilisés aux enjeux climatiques et sanitaires, et adeptes d’une agriculture saine et durable, tout en accompagnant les agriculteurs dans leur conversion à l’agroécologie : telle est l’ambition du jeune ingénieur. C’est dans cette optique qu’il a créé les Fermes d’Avenir, un réseau associatif qui regroupe plusieurs centaines de fermes partout en France et qui promeut la transition agricole, et Blue Bees, une plateforme de financement participatif dédié aux projets agroécologiques.

 

Dans On a 20 ans pour changer le monde, Maxime de Rostolan s’adresse aux acteurs de la transition écologique : Pierre Rabhi, paysan-philosophe, Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne, Nicolas Hulot, (désormais ex) ministre de la Transition écologique et solidaire… et interpelle d’autres personnalités à engager un véritable tournant dans leur action : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, Jean-Michel Brégeon, directeur de l’AgroCampus, Jean-Laurent Bonnafé, directeur BNP-Paribas…

 

Pour terminer, le livre invite la citoyenne et le citoyen à s’engager personnellement dans la transition écologique : “Chaque individu doit se saisir de la question du dérèglement climatique comme si elle ne reposait que sur ses propres épaules, voilà l’ordre de la mission. Qu’on soit simple consommateur, parent, artiste, élu, ministre, agriculteur, ouvrier, scientifique, journaliste, étudiant, chacun a de quoi faire et il y a autant de chemins possibles que d’individus, vous allez bien trouver le vôtre !”  

 

On a 20 ans pour changer le monde, par Maxime de Rostolan aux éditions Larousse, 2018. Prix : 3,95 euros (2,99 euros en version numérique).


 

, , , , , ,