Quelques nouvelles
Pour la sixième année consécutive, Yalla ! pour les enfants, a permis à des enfants démunis de prendre le chemin de l’école.


Le 12 novembre dernier, 111 enfants syriens âgés de 4 et 5 ans ont fait leur première rentrée scolaire dans notre centre d’enseignement et de loisirs d’Aley, dans la montagne libanaise. Pour la sixième année consécutive, Yalla ! pour les enfants, a permis à des enfants démunis de prendre le chemin de l’école. Une mission indispensable, alors que 8 enfants syriens sur dix âgés entre 3 et 5 ans ne vont pas à l’école au Liban ! Avec 630 000 enfants syriens de plus de 3 ans sur le sol libanais, le système éducatif a la tête sous l’eau … et garçons et fillesen bas âge ne sont pas pris en charge par les programmes libanais.

Scolariser tôt les enfants réfugiés syriens, c’est leur offrir un meilleur avenir. Ne pas faire de ces enfants une génération perdue. Car beaucoup se joue dans les premières années d’une vie. Si les enfants décrochent du système scolaire, ils deviennent plus vulnérables : ils sont amenés à travailler, pour subvenir aux besoins de la famille (70% des réfugiés syriens au Liban vivent sous le seuil de pauvreté), et s’exposent au risque de mariages précoces à l’adolescence. Yalla ! a prouvé au fil des ans son efficacité : 95% des enfants qui reçoivent nos programmes éducatifs sont acceptés dans des écoles libanaises au primaire.

Yalla ! c’est même davantage qu’un simple programme scolaire : c’est aussi des ateliers de théâtre avec Kenan, le directeur de l’école, une chorale, un suivi psychosocial journalier pour les enfants, et également un soutien apporté aux mamans : une quarantaine d’entre elles suivent des cours d’anglais via notre programme Teach me Mommy et participent à des séances de sensibilisation et de libre paroleafin de mieux connaître leurs droits en tant que femmes réfugiées. C’est enfin, tous les samedi et chaque été, des rencontres entre enfants syriens et libanais.

Pour pouvoir continuer la belle et indispensable aventure de Yalla !, nous avons besoin de vous. Sans votre soutien, son Centre éducatif et artistique risque de fermer ses portes en février, car les fonds manquent. Comme beaucoup d’associations françaises, Yalla ! a connu une baisse de ses dons en 2018. Sans compter qu’après huit ans de guerre en Syrie, et l’installation du conflit dans la durée, il est plus difficile de sensibiliser des donateurs privés. Mobiliser des financements institutionnels publics et des fondations privées s’avère également un parcours du combattant.

Pourtant, l’urgence est là, plus que jamais. La guerre se poursuit toujours, et moins de 2% des réfugiés syriens sont retournés en Syrie depuis 2016. La situation sécuritaire et économique y est encore très précaire. Le Liban compte toujours près d’1,5 million de réfugiés, qui ne repartiront pas tout de suite dans leur pays. Il faut continuer à les soutenir.

Notre objectif : récolter 10 000 euros au cours d’une campagne de crowfunding. Cette somme servira à financer un mois et demi de fonctionnement de notre centre : les indemnités de nos professeurs, la location du centre où sont scolarisés les enfants, le théâtre, la chorale… Les dons reçus nous permettront de financer l’activité du centre en attenant la réponse d’appel à projets auxquels nous avons candidaté à l’automne.

Nous vous remercions d’avance pour votre générosité !

L’équipe de Yalla ! Pour les Enfants

 

 

, , , , , , , ,