La Fondation La Poste récompense la littérature non commerciale

La Fondation La Poste récompense la littérature non commerciale
Le prix Wepler-Fondation La Poste récompense deux oeuvres littéraires. Douze auteurs sont en lice cette année.


Douze auteurs sont en lice pour le 17ème prix Wepler-Fondation La Poste. Deux récompenses seront décernées : le premier prix et la mention spéciale du jury. Chacun est récompensé respectivement de 10 000 et 3 000 euros.

Ce prix émane de la sphère de la librairie indépendante. Il se " bat pour proposer sa vision de la littérature contemporaine exigeante " explique sa page Facebook. Il est né de deux constats : " le sentiment d'étouffer dans le jeu parfois trop prévisible des rentrées littéraires et l'existence de grands auteurs, parfois méconnus, peu lus par le public " expliquent les organisateurs à l'AFP.

Cette année, les candidats sont : 

- Thierry Beinstingel, "Faux nègres" (Fayard)

- Marie-Claire Blais, "Aux Jardins des Acacias", (Seuil)

- Sophie Divry, "La condition pavillonnaire", (Noir sur Blanc/Notabilia)

- Elisabeth Filhol, "Bois II", (P.O. L)

- Jean-Hubert Gailliot, "Le Soleil", (L'Olivier)

- Hedwige Jeanmart, "Blanès", (Gallimard)

- Luba Jurgenson, "Au lieu du péril", (Verdier)

- Mathias Menegoz, "Karpathia", (P.O.L) - Fiston Mwanza Mujila, "Tram 83", (Métaillé)

- Sylvain Prudhomme, "Les grands", (L'Arbalète/Gallimard)

- Eric Vuillard, "Tristesse de la terre - Une histoire de Buffalo Bill Cody", (Actes Sud)

- Cécile Wajsbrot, "Totale éclipse", (Christian Bourgois)

Le prix sera remis lors d'une soirée organisée à la fameuse brasserie parisienne Wepler.

, , , , ,