Les ONG se mobilisent pour " un clap de faim "
Un collectif de huit ONG lance la campagne " Clap de faim ". L'objectif : se prendre en photo avec un clap de cinéma pour dire que non, " la fin de la faim, ça n'a rien d'une fiction ".


En 2014, 805 millions de personnes souffrent toujours de la faim, soit une personne sur neuf dans le monde. Mais pour les ONG, la faim n'est pas une fatalité, il est possible d'y mettre fin. C'est en tout cas le message qu'elles tentent de faire passer avec leur campagne " Clap de faim ". En lançant le hashtag #ClapDeFaim, un collectif de huit ONG françaises veut montrer que la fin de la faim dans le monde n'est pas une fiction. Pour ça, elles poussent tous les internautes à se prendre en photo avec un clap de cinéma ou un objet qui le symbolise.

Les ONG concernées sont Action contre la faim, l'AMREF, Care, la Coalition eau, Global Health Advocates, le Secours islamique France, Première Urgence-Aide Médicale Internationale (PU-AMI) et Solidarités international.

Ce collectif veut aller à l'encontre des idées reçues. Parmi elle, l'idée qu'il suffirait d'augmenter la production agricole pour combattre la sous-nutrition, ou celle que les agriculteurs sont épargnés par la faim. 

Cette campagne nationale s'inscrit dans le cadre d'une campagne internationale appelée Génération Nutrition. Les ONG françaises en profitent également pour publier un rapport intitulé " La nutrition, l'affaire de tous " qui fait des propositions concrètes pour optimiser l'impact de la coopération française (disponible aujourd'hui sur le site Génération Nutrition).

Crédit : Twitter de Marion Courant

, , , , ,