La Fondation Kering mobilise ses salariés contre la violence conjugale

La Fondation Kering mobilise ses salariés contre la violence conjugale
La Fondation Kering a signé une charte avec une ONG de lutte contre la violence faite aux femmes pour sensibiliser ses salariés britanniques au problème de la violence conjugale.


La Fondation Kering et l'association Women's Aid ont signé une charte pour la prévention et la lutte contre les violences conjugales au Royaume-Uni. La Fondation a déjà conclu de tels accords en France et en Italie mais s'engage maintenant à mettre en oeuvre des programmes de formation dans toutes les marques de Kering au Royaume-Uni, autre région clé de son champ d'action.

La charte engage les 1 260 collaborateurs de Kering basés au Royaume-Uni dans un programme de deux ans de lutte contre les violences conjugales. Tous les salariés de Kering Corporate et des marques du groupe seront donc sensibilisés au problème.

François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering et Président de la Fondation Kering, et Polly Neate, Directrice de Women's Aid, ont tous deux signé cette nouvelle charte à Londres le 29 janvier. Polly Neatea a déclaré : " Pour les femmes victimes de violences conjugales, leur lieu de travail représente souvent une bouée de sauvetage : c’est l’un des seuls endroits où elles peuvent échapper à leur agresseur sans danger. " 

Un programme de formation sera mis au point et des collaborateurs identifiés comme " ambassadeurs " pourront ainsi soutenir et orienter les personnes concernées vers Women’s Aid, dans le cas où ils seraient confrontés à une situation de violences conjugales dans leur entourage personnel ou professionnel. 

Au Royaume-Uni, une femme active sur cinq prend un congé maladie en raison de violences conjugales chaque année ; 20% de ces femmes se sont absentées du travail pendant plus d'un mois. Deux femmes sont tuées chaque semaine en Angleterre et au Pays de Galles par leur compagnon ou leur ex-compagnon. Seulement 35% des femmes qui subissent des violences conjugales les signalent à la police.

La Fondation Kering œuvre dans la lutte contre les violences faites aux femmes. L'organisme a pour habitude de travailler sur trois volets : les violences sexuelles, les pratiques traditionnelles néfastes et les violences conjugales. 

, , ,