[ENVIRONNEMENT] Les entreprises mécènes de la COP21

[ENVIRONNEMENT] Les entreprises mécènes de la COP21
Dans deux mois, la tant attendue Cop21 sera lancée. Du 30 novembre au 11 décembre, les acteurs politiques, économiques et civils de tous bords et de tous horizons concernés par la cause environnementale se réuniront afin de discuter des mesures à prendre et, espérons-le, de trouver des solutions pour la planète. L’organisation comme le rayonnement de la Cop21 est facilité par l’engagement de nombreux mécènes et partenaires. Ceci est révélateur, pour les entreprises, d’une certaine volonté de s’engager dans la lutte contre le dérèglement climatique.


Mécénat financier ou de compétences, contributions en nature, chaque entreprise donne pour la Cop21 ce qu’elle a de mieux à lui offrir pour qu’elle se déroule dans les meilleures conditions. Les organisateurs espèrent que le mécénat couvrira au moins 20% des dépenses engagées par la Conférence.

Parmi les mécènes on retrouve LVMH, l'alliance Renault-Nissan, Air France, EDF, le Groupe Galeries Lafayette ou encore le Groupe La Poste. Fin septembre, ce fut au tour de Carrefour d’annoncer sa labellisation en tant que « partenaire officiel » de la Cop21. L’occasion pour le numéro un français de la grande distribution de se déclarer déterminé à diminuer ses émissions de CO2 de 40% d’ici 10 ans. Recyclage des déchets, achat d’installations moins polluantes…autant d’initiatives et de directives d’organisation pour diminuer l’impact du groupe sur l’environnement.

D’autres entreprises ont répondu présentes depuis le départ: la TPE ACI (imprimerie), Axa, BNP Paribas, CCR (réassureur), Derichebourg, Engie, ERDF, Generali, Ikea, JC Decaux, Michelin, Sedif, Suez Environnement, Saint Gobain, le groupe Caisse des Dépôts, Publicis et Google.

Bien que certains aient été critiqués pour leur implication à ses côtés, la Cop21 peut compter sur un collège de mécènes non négligeables et impliqués. Chacun développe des politiques de RSE de plus en plus importantes et tente d’apporter sa pierre à l’édifice de la cause environnementale. La cause est essentielle pour la planète et ils sont néanmoins là pour la défendre.

 

Source

 

 

 

, , , , , ,