En redressement judiciaire, Sida Info Service accuse la baisse des subventions

En redressement judiciaire, Sida Info Service accuse la baisse des subventions
En février dernier, Sida Info Service demandait à être placée en redressement judiciaire. En grandes difficultés financières, l’association expliquait que cela était dû à la baisse des subventions de l’Inpes.


La décision a officiellement été annoncée début mars par le tribunal de grande instance de Paris qui a désigné un administrateur qui aura pour mission de proposer un plan de redressement. Grâce à ce plan, l’association espère sortir la tête de l’eau.

Selon elle, la « baisse drastique et constante des subventions de l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) » est la principale raison de sa chute. Ce dernier se défend et affirme que Sida Info Service a toujours été soutenue par l’Institut et par le Ministère de la Santé depuis dix ans qui lui ont versé une subvention de 5 millions d’euros. Cette subvention est restée inchangée pour 2016. Un audit est actuellement en cours par l’Inspection générale des affaires sociales qui rendra ses conclusions très prochainement (fin mars).

Sida Info Service existe depuis 1990 et remplit différentes missions : le déploiement d’un dispositif de lutte contre le VIH, les autres IST et les exclusions qu’elles engendrent ainsi que la mise en place et la tenue d’un service d’écoute téléphonique. C’est une association emblématique de la lutte contre le Sida.

 

Source

 

Crédit photo

, , , ,