[RADIO] Les actions du Relais et le mécénat de Bonobo Jeans : tri et recyclage

[RADIO] Les actions du Relais et le mécénat de Bonobo Jeans : tri et recyclage
Didier Meillerand reçoit dans l’émission À But Non Lucratif (BFM Business Radio – 27 mars 2016) quatre acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS). En question les actions de l’entreprise sociale Le Relais et le mécénat de l’entreprise Bonobo. Avec Pierre Duponchel, président fondateur du Relais. Vincent Brassard, salarié du Relais. Xavier Prudhomme, directeur de l'enseigne Bonobo. Et Renaud Fulconis, fondateur de l'ONG Awely.


Le Relais est un réseau de coopératives leader de la collecte de textiles – notamment via ses 19 000 conteneurs - qui a permis la création de 2 700 emplois depuis 1984. Pierre Duponchel, président fondateur du Relais explique que cette création était une réponse à la misère des communautés d’Emmaüs et au refus de la fatalité. Le modèle de Scop est atypique, 2000 salariés sont ainsi majoritaires de l’entreprise qui collecte environ 100 000 tonnes de textiles chaque année. Dotée d’un budget de 100 millions d’euros annuels, généré pour une grande part par un réseau de boutiques et de friperies solidaires (Dingue Fringues), l’entreprise sociale et solidaire gère des centres de tri et de valorisation. Plus original, Le Relais fabrique des voitures à Madagascar : la diversité d’emplois est donc forte : pour Pierre Duponchel le secret c’est « d’aimer les gens, car ensemble on est toujours plus efficace ! Si on choisit la solidarité et l’entraide on fait bouger les choses».

Vincent Brassartd est salarié en CDI au Relais. Après une période de chômage de 5 ans il est entré dans l’association d’insertion en 2012, « ce qui lui a permis de remettre les pieds à l’étrier » : « une fois qu’on a le CDI, tout se débloque, le logement, les banques ».

Xavier Prudhomme est directeur de l’enseigne Bonobo Jeans au sein du groupe Beaumanoir. Il explique pourquoi la marque a choisi le nom de cet animal : « les bonobos sont de grands singes qui ont une grande capacité à vivre ensemble, c’est très inspirant ». La marque Bonobo Jeans génère 175 millions de chiffre d’affaires et rassemble 2 000 collaborateurs.  Avec la fondation Bonobo Jeans la marque s’engage sur les plans social, environnemental et sociétal, et notamment depuis 2009 avec Le Relais pour « faire bouger les mentalités et favoriser le geste de tri ». Pour cela les clients sont incités à rapporter leurs vieux jeans qui sont ensuite recyclés pour la gamme Rebirth : « c’est de l’économie circulaire à partir des jeans collectés en magasins mais aussi via Le Relais ». S’il y a encore de la recherche et développement à faire pour améliorer le processus, les gains en consommation d’eau sont évidents, et déjà 30 000 pièces ont déjà été rapportées. Et on peut aller plus loin car comme le rappelle Pierre Duponchel, « il y a encore 100 000 tonnes de vêtements non utilisés dans les armoires ! ».

En complément de son soutien au Relais la marque soutient également une association qui s’occupe entre autres de la préservation des singes bonobos : au départ sous forme de produit-partage, son soutien prend aujourd’hui la forme de mécénat.

L’association Awely, des animaux et des hommes œuvre pour la protection des animaux sauvages menacés et pour le développement des communautés locales en Afrique et en Asie. En République démocratique du Congo l’association contribue à la protection des singes bonobos notamment en proposant des alternatives au braconnage : c’est « la conciliation entre économie et développement durable », et c’est un modèle qui plaît à la marque Bonobo Jeans. Renaud Fulconis, directeur fondateur de Awely siège au conseil d’administration de la fondation Bonobo Jeans : une manière d’inscrire le partenariat dans la durée.

 

Rubrique « Actualité du non-profit » : retrouvez toutes les actualités de l'intérêt général, du mécénat, des associations et de la philanthropie sur carenews.com. Des informations à faire passer ? Postez vos contenus sur le portail participatif carenews.com ! Cette semaine le moteur de recherche solidaire Lilo, le moteur EcoPros des Pages Jaunes, un jeu de société sur le VIH de Solthis, la restauration de la maison de Renoir dans l’Aube et les coureurs solidaires du marathon de Paris.

Rubrique digitale #ABNL : cette semaine Nicolas Violette de Common Cents revient sur la collecte des Restos du Cœur avec Vente Privée, et présente son coup de cœur, la plateforme de crowdfunding culturel Culture Time.

L'émission À but non lucratif est diffusée sur la radio BFM Business le dimanche à 14h. Vous pouvez retrouver le podcast des émissions sur la page À but non lucratif ainsi que sur son fil twitter @abutnonlucratif. Animée par Didier Meillerand À but non lucratif propose aux auditeurs la mise en lumière d’une initiative positive, solidaire, caritative ou humanitaire financée par une entreprise et portée par ses valeurs humaines ou de responsabilité sociale, dans le champ économique du Non Profit Business.

, , , , , , ,