La Fondation SNCF prend une nouvelle dimension !

La Fondation SNCF prend une nouvelle dimension !
Créée en 1995, la Fondation SNCF a fait du “vivre-ensemble” sa raison d’être. Elle agit dans trois domaines : l’éducation, la culture et la solidarité. Pour cela, le groupe ferroviaire mobilise ses salariés via le mécénat de compétences et soutient des associations qui agissent sur le territoire national et à l’international. Cette année, la Fondation devient celle du Groupe SNCF et prend un nouvel élan !


Le vivre-ensemble ne se décrète pas, il se construit. Agissons dès maintenant”, telle est la mission de la Fondation SNCF décrite par sa déléguée générale Marianne Eshet. La Fondation SNCF soutient des actions éducatives permettant aux jeunes de maîtriser les savoirs de base, (lecture, l’écriture et le calcul) mais de les amener  à se questionner et à comprendre le monde qui les entoure.   

Elle a également pour ambition d’ouvrir l’accès à la culture aux personnes qui en sont éloignées. Par exemple,  elle soutient le projet Démos qui a déjà permis à 1 500 enfants de 7 à 12 ans vivant dans les quartiers “Politique de la ville” de bénéficier de 4 heures d’atelier de pratique musicale collective hebdomadaires par groupes de 15 et de donner des concerts publics. Dans le domaine de la solidarité, la SNCF soutient des projets de mixité de cohésion et de pratique de la citoyenneté. Elle a apporté son aide à 281 initiatives, dont le cycle de films “Liberté, Egalité, Fraternité” conçu par le Forum des images qui réunit des jeunes de quartiers défavorisés et favorisés dans des ateliers de décryptage des images et de découverte de l’engagement citoyen.

Pour agir dans ces trois domaines majeurs, la Fondation SNCF a mis en place trois leviers d’efficacité. D’abord, elle cultive l’ancrage territorial avec un réseau de 22 correspondants qui identifient les besoins de leur territoire. Ils pilotent les appels à projets et sélectionnent les initiatives locales. La Fondation privilégie également la co-construction entre associations ou avec d’autres entreprises pour mutualiser les ressources et avoir ainsi un impact plus grand. Enfin, la Fondation SNCF mobilise ses salariés dans des engagements solidaires à travers le mécénat de compétences, qui lui a valu le Trophée Mieux Vivre en Entreprise en 2014.

Cette année, dans un contexte de fracture sociétale, liée aux événements récents, la Fondation SNCF a décidé d’aller plus loin dans sa bataille du vivre-ensemble et d’en faire sa priorité pour le quinquennat 2016-2020.

La différence, qu’elle soit d’origine, d’âge, de religion ou de vision du monde, fait peur, divise ou dérange le plus souvent. La diversité est pourtant une réalité dans notre société, enrichissante si l’on prend le temps de la découvrir et de la comprendre. Apprendre à vivre ensemble est la seule façon de vivre en paix. Agissons vite et à grande échelle, il y a urgence” a expliqué Marianne Eshet.  

Depuis janvier, SNCF, SNCF Mobilités, SNCF Réseau, SNCF Logistics et Keolis forment la Fondation SNCF et lui donnent une nouvelle envergure. Son budget évolue de 3 à 5 millions € par an, son périmètre d’action s’élargit à l’international et le mécénat de compétences s’étend à l’ensemble du Groupe SNCF.  “L’ouverture de la Fondation à d’autres entités traduit la volonté de SNCF d’engager tout le Groupe et le fait que nous souhaitons être unis” a déclaré Jacques  Rapoport, président de la Fondation SNCF, PDG de SNCF Réseau.

Avec cette dimension Groupe et l’engagement des 250 000 salariés, la Fondation SNCF  met tout en œuvre pour changer la donne plus vite.

, , , , ,