Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[Appel à projets] Le Prix Gabriel Live for Good : changer le monde pour de bon

[Appel à projets] Le Prix Gabriel Live for Good : changer le monde pour de bon
L'association Live for Good lance son appel à projets pour le premier Prix Gabriel. Un trophée original, à destination des jeunes entrepreneurs sociaux au profil ou au parcours non traditionnel. Une bourse ainsi que différents dispositifs d'accompagnement seront offerts aux lauréats.


D'un site web solidaire à une association philanthropique

Live for Good est à l'origine un site web destiné à collecter des fonds pour des communautés malaisiennes créé par Gabriel Courtois. Lors de sa disparition tragique en août 2015, sa famille a décidé de le transformer en association, s'inspirant des qualités entrepreneuriales et de la philosophie solidaire du jeune homme. C'est ainsi que la première édition du Prix Gabriel Live for Good voit le jour cette année. L'appel à candidatures est ouvert du 4 avril au 8 juillet 2016. Les 10 finalistes seront sélectionnés fin juillet à l'occasion d'ateliers à Paris. Un jury composé de professionnels et d'entrepreneurs sociaux déterminera les 5 lauréats le 8 septembre.

Qui peut participer à l'appel à projets de Live for Good ?

Pour participer à l'appel à projets de Live for Good, vous devez être âgé de moins de 26 ans, avoir une véritable fibre entrepreneuriale et porter un projet social innovant destiné à changer les choses. Le Prix Gabriel est prioritairement destiné aux profils et aux parcours non traditionnels, pour qui les dispositifs d’accompagnement ouverts aux entrepreneurs sociaux sont généralement inaccessibles : jeunes issus de quartiers populaires, de zones rurales, en situation de handicap, réfugiés... Les lauréats se verront attribuer une bourse adaptée aux besoins de leur projet, ainsi que l'accès à un incubateur professionnel, un réseau de mentors et une plateforme technologique. De quoi leur permettre de mener à bien leurs idées, et peut-être de changer le monde, « for good » !

, , ,