La Fondation Vuitton reconstitue le premier musée d’art moderne à Paris

La Fondation Vuitton reconstitue le premier musée d’art moderne à Paris
Le 22 octobre prochain, la Fondation Vuitton exposera 128 peintures de Sergueï Chtchoukine, le collectionneur russe dont les œuvres ont constitué en 1920 le « Musée de l'art moderne occidental » sous l’impulsion de Lénine. Une formidable occasion de remonter le temps entouré de tableaux impressionnistes, postimpressionnistes et cubistes.


Une collection exceptionnelle

Que les amateurs d’art et d’histoire marquent le 22 octobre 2016 sur leur calendrier ! La Fondation Vuitton a choisi cette date pour inaugurer une exposition unique qui rassemblera des œuvres de Sergueï Chtchoukine, un industriel russe passionné de peinture qui a réuni plusieurs dizaines d’œuvres d’art au début du XXe siècle. Les visiteurs auront l’occasion de découvrir ou de redécouvrir 128 peintures réalisées par les plus grands maîtres impressionnistes et cubistes (Gauguin, Cézanne, Matisse, Picasso), ainsi que 8 sculptures. La collection de Chtchoukine, qui avait été nationalisée en 1918 par Lénine avant d’être dissoute en 1948 par Staline, constituait en 1920 le premier musée d’art moderne de l’histoire. « C'est un grand moment. Même les Russes n'ont jamais vu ainsi cette collection », rapporte la commissaire de l’exposition, Anne Baldassari.

Musique et conférences

La future exposition de la Fondation Vuitton ne sera pas uniquement réservée à la peinture. Plusieurs conférences seront organisées, avec la Russie pour thème principal. Le danseur Nicolas le Riche proposera des conférences dansées et le chorégraphe américain Daniel Linehan  nous transportera jusqu’au printemps de Stravinsky. Pierre Laurent Aimard, accompagné de quatre pianistes, donnera plusieurs conférences qui traiteront du « choc des avant-gardes russes et françaises ».

, , ,