[ÉDUCATION] Dix mois d’École et d’Opéra : l’Opéra de Paris ouvre ses portes

[ÉDUCATION] Dix mois d’École et d’Opéra : l’Opéra de Paris ouvre ses portes
C’est l’un des dispositifs d’éducation artistique et de démocratisation culturelle les plus emblématiques. Voilà plus de 25 ans que le programme Dix mois d‘École et d’Opéra (DMEO), né en 1991 d’un partenariat entre l’Opéra de Paris et l’Éducation Nationale, s’adresse aux élèves qui n’ont pas facilement accès à certaines formes d’art et de culture. Pour favoriser l’épanouissement des élèves et lutter contre le décrochage scolaire et l’exclusion, il construit des projets de classe autour de la découverte de la musique, du chant et de la danse, dans le cadre d’exception qu’est l’Opéra de Paris.


Plus d’une trentaine de classes, principalement en zone d’éducation prioritaire, participent chaque année au programme.

Tous les ans, ce sont plus de 1 000 élèves, de la maternelle au lycée en passant par les sections professionnelles et techniques, qui bénéficient de ce dispositif. Les projets de classe sont intégrés dans la vie scolaire sur deux années et s’articulent autour d’un parcours constitué de visites des théâtres Garnier et Bastille, de spectacles d’opéra ou de ballet et de rencontres. Les personnels de l’Opéra de Paris font découvrir aux élèves leur savoir-faire et leur métier artistique ou technique et leur font toucher du doigt la volonté d’excellence portée par tous les corps de métier de l’Opéra. Ce parcours est préparé et prolongé en classe tout au long de l’année et aboutit à un journal des élèves et une exposition.

Des expériences artistiques uniques

Chant, danse, théâtre ou arts visuels : selon le projet, certaines classes intègrent dans leur emploi du temps trois heures par semaine d’atelier artistique, un travail qui se concrétise dans un spectacle de fin d’année (donné parfois sur la scène de l’Amphithéâtre Bastille). Depuis 2009, une classe des « petits violons » a même été créée à l’école primaire des Poissonniers, dans le 18è : Du CE1 au CM2, les élèves sont initiés quotidiennement et collectivement à la pratique d’un instrument à corde et sont accompagnés par des professionnels de l’Opéra et des musiciens dans la préparation d’une représentation pour la scène de l’Opéra.

Valorisés par la rencontre avec cet univers exceptionnel, qui leur semblait initialement très éloigné, les élèves gagnent confiance

Le programme amène les élèves à développer leur écoute et leur sensibilité à l’art, à apprendre la persévérance, à s’affirmer, prendre confiance et mieux s’exprimer tout en enrichissant leurs connaissances. Mené dans une classe d’accueil du lycée professionnel Erik Satie auprès de jeunes migrants de 15 à 17 ans, le programme leur a permis un apprentissage de la langue plus rapide, de mieux se connaître et de se construire une image plus positive. Un impact sur le parcours scolaire et la vie des élèves que l’Opéra de Paris souhaite pouvoir évaluer. Avec la Fondation nationale des sciences politiques, il a lancé une étude d’ampleur dont les conclusions seront présentées en 2017.

 

 

 

 

, , ,