Journée contre le cancer : un speed-dating pour recruter les chercheurs

Journée contre le cancer : un speed-dating pour recruter les chercheurs
Le 4 février aura lieu la journée internationale contre le cancer dédiée à la prévention, la détection et le traitement du cancer. Le 15 février sera lui, dédié à la lutte contre le cancer chez l’enfant.


Aujourd’hui dans le monde, le cancer reste la première cause de mortalité. Près de 8 millions de personnes par an décèdent à la suite d’un cancer (soit la population de la ville de New York). En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers en France métropolitaine est estimé à 385 000 (211 000 pour les hommes et 174 000 pour les femmes) et le nombre de décès par cancer à 149 000 (84 000 pour les hommes et 65 000 pour les femmes).

 

Speed-dating contre le cancer : recruter les grands cancérologues de demain

L’objectif de ce casting est de repérer les futurs grands noms de la cancérologie. Les lauréats gagneront une bourse financée par la fondation Philanthropia. C’est à l’institut Gustave-Roussy de Villejuif, fleuron européen de la lutte contre le cancer que se déroulera le « speed-dating » devant un jury varié. La campagne a été dévoilée le vendredi 20 janvier 2017 et les candidatures seront clôturées le 15 février.

Futurs médecins, pharmaciens, ingénieurs, entre autres, et de toutes origines, ils ont pour ambition de « faire progresser les connaissances pour que les patients en profitent rapidement » précise le professeur Martin Schlumberg, responsable du projet et docteur en médecine nucléaire.

Le jury sera composé du doyen de la faculté de médecine Paris-Sud, des représentants de l’école normale supérieure de Paris-Saclay ainsi que le directeur de recherche de Gustave-Roussy. Entre 10 et 12 candidats seront présélectionnés parmi les 200 dossiers. Ils passeront ensuite une audition pour sélectionner les quatre vainqueurs le 25 avril. Cela leur permettra de réaliser leur thèse de doctorat dans les laboratoires de Gustave-Roussy et de participer à la formation de l’école des sciences du cancer. Chaque doctorant recevra 2 400 euros par mois pendant 3 ans pour financer leurs travaux de recherches.

, , , ,