Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Retour en image sur le premier Hackathon Solidaire de Bouygues Telecom

Retour en image sur le premier Hackathon Solidaire de Bouygues Telecom
Développer en 36 heures un outil digital de sensibilisation à la lutte contre les déchets en milieux aquatiques : c’est le défi que 27 salariés de Bouygues Telecom ont relevé les 1er et 2 février 2017, à l’occasion d'un « Hackathon Solidaire ». Cet événement organisé par la Fondation Bouygues Telecom avait pour but de répondre à une demande de l’ONG Surfrider Foundation Europe, partenaire de la Fondation depuis dix ans.




Un hackathon différent et un nouveau positionnement

A la différence des hackathons traditionnels réunissant presque exclusivement des développeurs et des concepteurs informatiques, celui-ci était aussi ouvert à des salariés issus du marketing ou de la communication, et à tous les collaborateurs qui souhaitaient venir en aide à l’association. Pour que leur projet soit le plus concret possible, les cinq équipes devaient en imaginer toutes les étapes (conception, réalisation, communication, accompagnement lors du lancement...), tout en respectant le budget alloué.

En visant à développer un outil digital de sensibilisation, ce hackathon s’incorpore dans le nouveau positionnement de la Fondation Bouygues Telecom qui soutient les projets où la technologie apporte des solutions innovantes pour l’environnement, la solidarité ou la culture. En plus des collectes de déchets proposées depuis plusieurs années, elle permet aux collaborateurs de partager leur expertise avec l’ONG via ce hackathon, franchissant ainsi un nouveau cap dans ce partenariat.​

Le choix de la solution Mobile 

Si le choix de l’outil de sensibilisation était libre, à condition qu’il soit axé « gamification », toutes les équipes ont planché sur une application ou un jeu Mobile. Chaque projet a été présenté à un jury composé de Laure Joslet, directrice Marketing grand public, d’Alain Moustard, directeur SI, de Sylvie Bocognano, directrice de la Communication interne et Mécénat, de Fanny Bouton, journaliste et blogueuse nouvelles technologies, de Stéphane Latxague, directeur général de Surfrider Foundation Europe et de Grégory Penne, windsurfeur professionnel et ambassadeur de l’ONG.

C’est l’équipe My Way qui a remporté le premier prix avec son application d’e-coaching We Sea. Challengeant son utilisateur au quotidien en lui permettant de choisir ses défis et d’inviter sa communauté à les relever, elle souligne l’impact d’une petite action environnementale menée à grande échelle. Mais l'aventure ne s’arrête pas là. L’application lauréate va être développée grâce au mécénat de la Fondation avant d’être proposée au grand public par Surfrider Foundation comme un outil de sensibilisation à la problématique des déchets aquatiques et un moyen d’encourager le citoyen à devenir partie active de la solution.

, , , ,