Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Banques alimentaires : le lien social par l'alimentation

Banques alimentaires : le lien social par l'alimentation
« L’engagement des agriculteurs souligne une conviction commune sur les sujets qui nous préoccupent : lutter contre la pauvreté et contre le gaspillage alimentaire. » selon Jacques Bailet, président de la Fédération Française des Banques Alimentaires


Quelles sont les activités majeures de votre association en ce qui concerne l’aide alimentaire ?

Premier réseau d’aide alimentaire en France, les Banques Alimentaires luttent au quotidien contre la précarité et le gaspillage alimentaire : elles distribuent les denrées récoltées gratuitement dans son réseau à plus de 5300 associations et CCAS partenaires.

Pour les Banques Alimentaires, la mise à disposition de denrées alimentaires doit être considérée comme essentielle au lien social dans un processus d’accueil, d’écoute et d’accompagnement afin de favoriser le retour à l’autonomie des personnes.

L’accompagnement par l’alimentation, ce sont par exemple des ateliers et concours cuisine, la mise à disposition de 55 cuisinettes mobiles, de supports pédagogiques et d’animatrices cuisine. Le réseau s’adresse aussi aux plus jeunes avec des actions de sensibilisation dans les établissements scolaires, dans le cadre d’un agrément avec l’Education Nationale.

Les Banques Alimentaires ont également décidé de lancer des projets innovants répondant aux enjeux de lutte contre le gaspillage avec la transformation de produits, pour leur donner une deuxième vie. Ces produits transformés répondent à des besoins que ce soit des plats préparés à base de viande proche de la date de consommation ou des soupes, jus, confitures, pâtes de fruit, coulis…

Quelles sont les enjeux de l’aide alimentaire aujourd’hui ?

La logistique est un défi quotidien. Chaque jour, 5 tonnes de denrées en moyenne rentrent et sortent de chaque Banque Alimentaire : dès l’arrivée dans l’entrepôt, les denrées sont contrôlées, triées, tracées et stockées. Elles sont ensuite réparties de façon équitable entre les associations et CCAS pour être redistribuées. Le soutien des pouvoirs publics et des acteurs privés est indispensable pour notre réseau.

L’équilibre nutritionnel est également une préoccupation majeure des Banques Alimentaires : fournir des denrées diversifiées et de qualité à nos associations partenaires au service des bénéficiaires. Pour y arriver, les sources d’approvisionnement sont diverses. Aujourd’hui nous devons collecter davantage de protéines et de fruits et légumes, pour offrir une alimentation équilibrée aux personnes démunies mais nous avons également besoin des denrées provenant de l’Union européenne ainsi que des dons de nos partenaires (distribution, industriels, agriculteurs…).

Quel message souhaiteriez-vous adresser aux agriculteurs ?

La solidarité du monde agricole envers les Banques Alimentaires se manifeste tout au long de l’année. Grâce aux agriculteurs, nos associations partenaires ont la possibilité de distribuer des fruits et légumes frais, diversifiés et de qualité.

Un exemple parmi tant d’autres de cette solidarité : la Banque Alimentaire du Rhône a réceptionné14 tonnes de fruits et 25 tonnes de légumes en avril dernier.

Les dons des agriculteurs, coopératives, groupements de producteurs aux Banques Alimentaires sont en augmentation pour l’année 2016.  SOLAAL a joué un rôle important pour renforcer les dons en fruits et légumes des producteurs avec 1800 tonnes de fruits et légumes données en 2016. Nous nous félicitons de ce partenariat avec SOLAAL et de son intensification.

L’engagement des agriculteurs au soutien de notre projet est une force au quotidien. Il souligne une conviction commune sur les sujets qui nous préoccupent : lutter contre la pauvreté et contre le gaspillage alimentaire, grâce à la solidarité du monde agricole.

, , , , , , , , ,