Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Rock en Seine : mécénat, accessibilité et solidarité

Rock en Seine : mécénat, accessibilité et solidarité
À Rock en Seine, le dispositif d'accessibilité, est une perpétuelle amélioration. Avec l'aide de Jérémie Boroy, les équipes et le mécène des dispositifs, Malakoff Médéric, trouvent des solutions pour rendre la culture et la musique toujours plus accessibles aux personnes en situation de Handicap. Lieu de fête et de solidarité, le festival Rock en Seine accueille également chaque année plusieurs associations pour sensibiliser les festivaliers à des causes importantes (égalité des chances, mal-logement, prévention contre les violences sexuelles, handicap...). 


 

 

Améliorer l'accessibilité à la culture avec le mécénat

 

Selon une enquête réalisée au printemps 2017 par Malakoff Médéric, 61 % des personnes en situation de handicap considèrent l’accès à la culture difficile. L'une des principales causes est le manque d’accessibilité des lieux ainsi que les tarifs élevés et l’affluence. Seuls 35% d’entre elles considèrent les festivals de musique et les concerts facilement accessibles.

" La culture, vecteur de lien social, est un élément essentiel de l’intégration des personnes handicapes .C’est un droit essentiel au même titre que l’accès à la Santé et à l’emploi " , souligne Pascal Andrieux.

Cette année, le Groupe Malakoff Médéric a renforcé son action en faveur de l’accès à la culture en soutenant 4 festivals de musique : Solidays, Les Eurockéennes de Belfort ,Terres du Son à Tours et Rock en Seine.


Engagé pour cette nouvelle édition, Malakoff Médéric souhaite donc faire changer ces chiffres et promouvoir l'intégration des personnes en situation de handicap au sein de Rock en Seine. Le groupe, également partenaire des Eurockéennes de Belfort et de Terres de Son à Tours au début de l'été, prévoit pour cela des collaborations avec différents acteurs culturels. L'occasion de faire connaître les dispositifs d'accessibilité des différents sites.

 

L'accessibilité a elle aussi ses rockstars, nous avons fait le tour du festival en compagnie de Michaël Jeremiasz, athlète soutenu par le groupe et ambassadeur de la promotion de l'accessibilité à la culture de Malakoff Médéric. Notre guide était Jérémie Boroy, le monsieur accessibilité de Rock en Seine qui nous a expliqué les différents dispositifs mis en place pour améliorer l'accessibilité du festival. Jérémie, qui a fondé l'agence Aditevent, a également formé les 30 bénévoles Malakoff Médéric (des collaborateurs volontaires venus accompagner les personnes en situation de handicap pendant le festival et vivre ce moment de solidarité et d’engagement). Pour Jérémie, l'accessibilité commence avant les spectacles. Des efforts ont été menés sur le site internet pour que le message soit accessible et compréhensible, quel que soit le handicap.

 

Concernant la musique et les concerts, après l'accueil (Point info dédié PMR où attendent les bénévoles pour renseigner les festivaliers ainsi que des documents en Braille pour les malvoyants), les festivaliers peuvent circuler et se rendre aux concerts, les quatre grandes scènes sont équipées de boucles magnétiques auditives (qui enlèvent la "distance et les bruits parasites") ? de plateformes pour les personnes à mobilité réduite et de toilettes spécifiques. Jérémie souligne également un "effort fait sur les bars" avec des comptoirs abaissés, ce qui est aussi très important ! 

Les autres mécènes du festival sont essentiellement des PME : Babel, Dron Location, Faséo, Fischer, Maxiburo, Pierre promotion, Kangourou kids, Throne Agency et VLS. 

 

Le festival Rock en Seine solidaire des associations

 

Cette année, le festival accueillait au parc de Saint-Cloud plus d'associations que pour les éditions précédentes.

Ont été très remarqués : le bus Abbé Road de la Fondation Abbé Pierre et le dispositif d'animation de l'Institut Télémaque, qui a marqué sa première participation en enregistrant avec les festivaliers plus de 400 vidéos de messages positifs pour la jeunesse et pour l'égalité des chances. 

Les associations Wimoov, Espoir, En avant toute(s), Première Urgence et France Terre d'Asile étaient également accueillies par le festival. 

, , ,