Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Monde associatif : un colloque pour repenser l’accueil des migrants en France

Monde associatif : un colloque pour repenser l’accueil des migrants en France
En réponse au « plan migrants » du gouvernement, près de 260 associations de défense des droits de l’homme ont annoncé l’organisation d’un grand colloque d’ici la fin d’année destiné à faire le point sur la situation migratoire en France. Détails.


 

Le « plan migrants » du gouvernement jugé insuffisant par les associations

 

Le 12 juillet dernier, le gouvernement présentait un « plan migrants » faisant état de la création de 12 500 places d’hébergement en deux ans pour les demandeurs d’asile et les réfugiés. En réponse à ce plan, qu’elles trouvent « insuffisant », quelque 260 associations de défense des droits de l’homme (dont Amnesty International, Emmaüs, Médecins du monde et le Secours catholique) ont annoncé leur intention d’organiser un grand colloque d’ici fin 2017. Cette conférence doit permettre de faire le point sur la situation migratoire en France, d’identifier les grandes problématiques d’accueil des migrants et de définir des moyens pour y répondre, afin de pousser l’État à agir plus efficacement.

 

Quatre grands axes de travail pour le colloque du monde associatif

 

Pour les associations organisatrices, la « Conférence nationale citoyenne sur la politique migratoire » doit avant tout servir à repenser la France comme une réelle terre d’accueil, en augmentant les moyens mis à disposition des bénévoles présents sur le terrain, aux côtés des migrants. Elle doit aussi permettre de rompre avec la séparation faite par le gouvernement entre réfugiés politiques et économiques. Mais également de trouver des solutions alternatives à la rétention administrative, que les associations comparent à la prison. Le monde associatif envisage enfin de profiter du colloque pour réaffirmer sa position sur le secours aux migrants, qui ne devrait pas être considéré comme un délit, comme cela l’est dans l’affaire Cédric Herrou.

, , ,