Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[OCTROSE] Un Mexicain invente un soutien-gorge qui détecte le cancer du sein

[OCTROSE] Un Mexicain invente un soutien-gorge qui détecte le cancer du sein
Inspiré par l’histoire de sa mère, victime de deux cancers du sein successifs, un Mexicain de 18 ans a créé EVA. Ce prototype de soutien-gorge détecte les anomalies de la poitrine et permet de diagnostiquer la maladie de manière précoce.


 

 

 

 

Des biocapteurs pour analyser la couleur, la température et la texture des seins

 

Alors que Julián Ríos Cantú est âgé de 13 ans, sa mère se voit diagnostiquer un cancer du sein, pour la deuxième fois. Après avoir vu sa maman frôler la mort et perdre ses deux seins, Julián, aujourd’hui âgé de 18 ans, décide de se lancer dans la conception d’un dispositif de détection du cancer du sein. Il s’associe alors avec trois amis et lance Higia Technologies. Par le biais de cette compagnie, il développe EVA, une brassière conçue pour dépister les signes précurseurs de la maladie, par le biais de 200 biocapteurs pouvant analyser la couleur, la température et la texture des seins.

 

Une surveillance hebdomadaire pour détecter les premiers signes du cancer du sein

 

Plus particulièrement destiné aux femmes prédisposées au cancer du sein, le soutien-gorge EVA (vidéo en espagnol, sous-titrée en anglais) collecte des données relatives à la poitrine lorsqu’il est porté. Ces informations sont ensuite envoyées par Bluetooth à un smartphone, une tablette ou un ordinateur et analysées par une application dédiée. Un diagnostic hebdomadaire est visible par la patiente et automatiquement envoyé à son oncologue. Comme le précise Julián, pour être efficace, la brassière EVA doit être portée entre 60 et 90 minutes par semaine au minimum. Actuellement au stade de prototype, le soutien-gorge pourrait être commercialisé dans les deux ans à venir. Il permettra alors de sauver des milliers de vie.

 

, , , , , ,