Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Cancers de l'enfant – l’incompréhension face au rejet de l’amendement Simian

Cancers de l'enfant – l’incompréhension face au rejet de l’amendement Simian
Chaque année en France, le cancer emporte plus de 500 enfants/an en France, soit l'équivalent de 20 classes d'école, faute de traitement adapté. On l'ignore souvent, mais le cancer est la 1ère cause de mortalité par maladie chez l'enfant. Pourtant, seuls 3% des fonds de recherche anti-cancer sont alloués à l'enfant, avec une conséquence : les projets de recherche sont très difficilement financés, ce qui limite les avancées depuis plusieurs années. Une proposition de loi était débattue dans la nuit de samedi à dimanche ...


Sensibilisé par les chercheurs & les associations – dont Eva pour la vie – le député de la Gironde LREM Benoit Simian a décidé de déposer un amendement dans la cadre de la loi des finances, visant à créer un fonds en faveur de la recherche sur les cancers pédiatriques. Il a également échangé avec l’ex-députée et présidente du groupe d’études parlementaires cancers pédiatriques Martine Faure, qui avait mené des travaux de fond mettant en évidence plusieurs carences.

Benoit Simian proposait d’utiliser la part non affectée des recettes de la taxe Chirac sur les billets d'avion en faveur de cette mission, soit 20 millions d’euros par an : en effet, sur les 230 millions de recettes récoltés via cette taxe, seuls 210 millions sont reversés au FSD (fonds de solidarité et de développement).

Discuté tardivement dans la nuit du samedi (à 2 heures du matin), après une rupture de séance étonnamment longue, l’amendement qui était techniquement valide a été rejeté par le gouvernement, par la voix de son porte-parole Christophe Castaner, tout comme par le parti socialiste, représenté par Olivier Faure.

Un choc et une incompréhension des familles, des chercheurs et des associations face à la brutalité de la décision du gouvernement, alors que cet amendement était porteur d’espoirs pour des enfants & des familles qui sont encore trop nombreux à n’en avoir aucun à ce jour.

Rappel du texte ici : http://www.assemblee-nationale.fr/15/amendements/0235A/AN/1157.asp

, , , , , , , ,