Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Les artistes de Tournesol: Entretien avec Daniel Mizrahi & Awena Burgess

Les artistes de Tournesol: Entretien avec Daniel Mizrahi & Awena Burgess
Daniel Mizrahi, guitariste, et Awena Burgess, chanteuse, sont parmi les artistes les plus polyvalents de Tournesol, Artistes à l’Hôpital. Depuis 12 ans, ils proposent à l’équipe de l’association des répertoires et des formations variées, et ont démontré leur capacité à investir voire à initier des projets éclectiques. Tournesol donne aujourd’hui la parole à deux artistes passionnés qui ont su s’approprier les enjeux de l’art à l’hôpital.


 

 

 

Comment vous positionnez-vous, en tant qu’artistes, dans la démarche de Tournesol ?

 

DM : Ce qui a été fondamental pour nous dans ce travail, c’est qu’une fois la confiance installée entre l’équipe de Tournesol et nous, nous nous sommes sentis très libres de proposer des choses diverses et variées qui n’avaient pas été tentées jusqu’alors. Pour un artiste, c’est très encourageant de travailler avec quelqu’un qui est capable de te dire « propose-moi ce qui te plaît et on va voir ce qu’on peut faire ». Me concernant, j’ai aussi répondu à des commandes de la part de l’association : il y a deux-trois ans, Julie [Marchetti, ancienne programmatrice de Tournesol] m’a proposé que je joue en solo au CASH de Nanterre ; le référent sur place a beaucoup aimé et m’a demandé si je pouvais revenir la semaine d’après ; cela a donné naissance à un cycle de concerts, qui m’a poussé à travailler un répertoire solo que j’ai affiné au fur et à mesure.

AB : D’un point de vue de musiciens, cette démarche est très enrichissante, car elle nous permet d’exercer dans des conditions très privilégiées. Quand nous sommes au chevet en particulier, nous pouvons vraiment rentrer dans une communication assez intime avec l’auditeur, ce à quoi nous n’accédons pas du tout quand nous sommes en concert. Avec Tournesol, le principal enjeu est de trouver un langage émotionnel commun dans le court moment du concert. Ce que j’aime particulièrement, c’est qu’on est tout de suite dans le sens du métier ; il n’y a pas le piège de la démonstration, comme il peut y avoir en concert.

Lire la suite sur notre site internet !

, , , ,