Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

La Fondation Carrefour soutient l'agriculture urbaine

France, Roumanie , …
La Fondation Carrefour soutient l'agriculture urbaine
Jardins partagés, agriculture verticale, maraîchage... Si l’agriculture urbaine – une tendance forte ces dernières années – offre une alternative écologique partielle aux besoins alimentaires des citadins, elle contribue aussi au mieux-vivre social dans la ville. Parfois, elle accompagne les premiers pas des personnes exclues ou marginalisées sur le chemin du retour à l’emploi.


 



 

France : Macro-innovation avec les micro-pousses

Les micro-pousses sont un concentré de sels minéraux, de vitamines, de protéines, etc. Sans engrais, sans pesticides, sans manipulation génétique, ces mini-plantes sont issues de l’agriculture biologique et de la culture en bacs. Pour l’association Le Paysan urbain, l’agriculture urbaine écologique est aussi économique et sociale puisqu’elle permet de créer des emplois pour des personnes en difficulté. Avec cette première ferme urbaine d’insertion en France implantée à Romainville, l’association favorise le vivre-ensemble et la mixité sociale grâce à un programme d’animations construit avec les acteurs sociaux et éducatifs du territoire. À terme, elle emploiera près de 40 salariés en insertion.

 

Argentine : un potager à l’école

Lorsque des élèves, leur famille et des enseignants se retrouvent autour d’un potager, la Fundación Huerta Niño n’est pas loin. Pour lutter contre la sous-alimentation et la malnutrition infantile, l’association a créé le programme Mi Huerta. Depuis 1999, plus de 370 potagers scolaires ont été construits dans des écoles primaires rurales isolées. Le jardin, qui fournit la cantine scolaire, apporte une alimentation diversifiée de qualité grâce à ses fruits et légumes. Autour du maraîchage, l’école devient un centre de vie communautaire et l’activité sensibilise les enfants et leur famille aux bienfaits d’une alimentation équilibrée. Plus de 31 500 enfants et 10 000 familles bénéficient de ces potagers. En 2016, la Fondation Carrefour a participé au financement de 10 jardins supplémentaires et a ainsi permis de sensibiliser plus de 1 000 nouveaux élèves.


 

Roumanie : du compost pour la solidarité alimentaire

Outre la production de légumes biologiques, l’atelier Bio&Co d’Ateliere Fara Frontiere développe un projet de solidarité alimentaire. Les produits retirés des rayons sont collectés et mis à disposition des familles les plus démunies. La collecte et le tri des déchets de fruits et légumes issus des hypermarchés Carrefour ont permis de créer un compost utilisé pour la production des légumes Bio. Grâce à ces activités, l’association accompagne les personnes exclues et marginalisées sur le chemin du retour à l’emploi. En 2016, 15 personnes ont suivi une formation, 5 emplois pour des personnes en grande difficulté ont été créés et 50 familles défavorisées ont bénéficié d’une aide alimentaire.


 

 

, , ,