Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[Chiffres] Recul du nombre de jeunes en décrochage scolaire

[Chiffres] Recul du nombre de jeunes en décrochage scolaire
Dans une étude parue le 8 décembre 2017, le CNESCO fait état d’une baisse de 3 points du taux des jeunes sortant du système scolaire sans diplôme. Un chiffre salué par l’institut, et qui est à mettre au crédit de la lutte contre le décrochage scolaire.


 

 

Les missions du CNESCO

Créé en 2013, le CNESCO relève du ministère de l’Éducation nationale. Son attribution principale est l’évaluation de l’enseignement scolaire et de ses résultats. Pour atteindre cet objectif, l’institut peut faire réaliser, sur demande du ministre de l’Éducation nationale ou de sa propre initiative, des études sur les méthodologies ou les résultats des programmes mis en place. Sa composition est paritaire, puisqu’il rassemble deux députés, deux sénateurs, deux représentants du Conseil économique, social et environnemental et huit personnalités qualifiées. Le principe de parité entre hommes et femmes est respecté et les membres sont désignés pour une période de six ans. Le CNESCO se réunit régulièrement à son initiative, sur demande de sa présidente ou encore du ministre.

 

De bonnes nouvelles sur l’école

Souvent décriée, l’école publique dispose pourtant aujourd’hui d’indicateurs au vert, comme en témoigne notamment le taux en baisse des élèves sortant sans diplôme du système scolaire. Ils étaient entre 140 000 et 180 000 en 2010, ils sont aujourd’hui passés en dessous de la barre des 100 000, soit une baisse de 13 %. CNESCO souligne aujourd’hui l’importance d’apporter de l’attention aux premiers signes du décrochage scolaire pour limiter le taux de jeunes sans diplôme.

 

, , , ,