Dis Flavie : c'est quoi la RSE ?

Dis Flavie : c'est quoi la RSE ?
Souvent mêlée au mécénat, la RSE intervient dans nombre de débats, conférences et articles pratiques sur la mise en place concrète de la RSE/du mécénat dans une entreprise. C’est une notion ancienne dont l’apparition date des Trente glorieuses mais dont les ébauches de mise en œuvre ne commenceront vraiment que dans les années 1990. En 2011, la Commission européenne en délivre une définition simple que l’on peut prendre comme base de départ : « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ».


Les décisions, projets et activités d’une entreprise ont un impact sur l’environnement local, social, économique et humain. Il s’agit donc de cadrer l’économie dans un dispositif responsable, par une sensibilisation mais aussi par des normes concrètes. La norme ISO 26000 émet le principe qu’une organisation doit avoir un comportement qui  « contribue au développement durable y compris à la santé et au bien-être de la société ».

Concernant le mécénat, puisque c’est surtout ce qui nous intéresse dans cette rubrique, on peut discuter des liens qu’il entretient avec la RSE. On est assez naturellement enclin à penser que le mécénat entre dans la RSE, les enjeux en cause étant, après tout, assez similaires.  Le mécénat et la RSE ont une cause commune, et en horizon une amélioration de la société et de l’environnement au sens très large. Se professionnalisant, le mécénat devient stratégique et trouve donc souvent logiquement sa place au sein d’une RSE.

La bonne question à se poser, ce sont les volontés qui sous-tendent ces deux implications. Olivier Tcherniak explique que « Le mécénat doit rester indépendant pour servir des causes d’intérêt général, à la différence de la RSE qui soutient des enjeux business ».

La RSE est normée et normative, elle enchâsse le comportement des organisations et contraint les décisions. Bien des entreprises insèrent avec succès le mécénat dans leur politique de RSE. Sans entrer dans un débat, on peut juste souligner qu’elle ne peut, évidemment,  être complétement étrangère à la philanthropie de l’entreprise. On peut cependant noter que le mécénat, reposant sur un postulat de base de volonté désintéressée, se trouve alors encadré par des repères qui ne sont pas les siens et pourrait y perdre de sa singularité et de sa liberté. 

Flavie Deprez

Des questions sur le mécénat, le monde associatif ou la philanthropie ? Toutes les semaines retrouvez les réponses de Flavie DEPREZ :

28 ans, un parcours universitaire varié - Sciences Po Lille (administration publique), Paris-Dauphine (option politique et culture), Master’s program of Cultural and Creative Industries au King’s College à Londres ... Une expérience professionnelle multiple en fundraising (Children’s Discovery Center à Londres, Lille 3000) et en politique culturelle au sein du Secrétariat général du Ministère de la culture et de la communication (chargée de mission de valorisation du patrimoine immatériel culturel) ...  Flavie a remporté l’Oscar du Mécénat Culturel Jacques Rigaud de l’Admical en 2012 avec l’entreprise Doublet, dont elle était la responsable du mécénat. 

Experte, elle accompagne aujourd'hui en tant que consultante indépendante les différents acteurs concernés dans des partenariats de mécénat aux enjeux croisés.

, , , , ,