Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Pièces Jaunes se met à l’heure du digital

Pièces Jaunes se met à l’heure du digital
Véritable institution dans le secteur philanthropique, l'opération Pièces Jaunes se modernise cette année en lançant une campagne virale, « #Donnerceststylé », sur les réseaux sociaux. L’opération bénéficiant à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, dont Bernadette Chirac est la présidente depuis 1994, a déjà le soutien de plusieurs influenceurs et personnalités pour diffuser le mouvement en ligne, dont le chanteur Keen’V. La première étape d’une entreprise de séduction de la génération Z ?


 

Pièces Jaunes veut casser son image

Pièces Jaunes pèse lourd dans le paysage philanthropique français. L’opération, lancée en 1989 par le Professeur Claude Griscelli et Anne Barrère, a financé depuis sa création près de 13 700 projets dans les hôpitaux français, bénéficiant aux enfants ou aux personnes âgées. Mais sa figure de mastodonte, à l’instar du Téléthon ou des Restos du Cœur, souffre d’une image vieillotte et d’une faible cote de popularité auprès des jeunes, pourtant de plus en plus nombreux à s’investir auprès d’associations. Si les célèbres tirelires à l’effigie du Petit Nicolas – et fabriquées gratuitement par TV Magazine, sont toujours distribuées gracieusement par des partenaires fidèles de l’opération, comme la Banque de France, Carrefour, la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française, La Poste ou encore Fleurus Presse, d’autres initiatives, en phase avec l’environnement des jeunes connectés, se mettent également en place. Après avoir lancé l’an dernier le don par SMS, Pièces Jaunes se règle pour sa 29e édition à l’heure du web en invitant les internautes à réaliser une vidéo « homemade» en filmant leur don d’une manière insolite, à accompagner du hashtag « #Donnerceststylé ». « Les enfants sont touchés par l’opération, le côté tirelire leur parle, explique Aude Nardone, du service Communication de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France, mais les jeunes, moins. Avec cette campagne, on espère que Pièces Jaunes retrouvera une attractivité auprès d’eux. »

Encourager les donations de la jeunesse connectée

Le réseau immobilier Guy Hoquet, qui vise au sein de ses seules agences la collecte de 10 tonnes de pièces jaunes au cours de cette édition, réalise notamment des campagnes de communication personnalisées pour les Pièces Jaunes depuis le début de leur partenariat, en 2016. Disposant de sa propre « business school » et sensible aux enjeux du numérique, le réseau d’agences offre aux Pièces Jaunes la perspective d’un maillage fluide et pertinent sur le long terme avec la génération Z. Et la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France de rappeler qu’elle n’a de toute façon jamais été vraiment has-been. « Nous faisions du micro-don avant même que cela s’appelle du micro-don », commente Aude Nardone. Cette nouvelle pratique, très populaire auprès des jeunes, sera-t-elle l’avenir de l’opération Pièces Jaunes ? « Les discussions avec les plateformes spécialisées sont en cours », assure en tout cas Aude Nardone. Rendez-vous l’année prochaine. L’opération, qui célèbrera ses 30 ans, pourrait stratégiquement frapper fort en modernisant ses modalités de dons, une initiative qui pourrait à elle seule lui permettre de réussir sa transition numérique.

 

 

, , , , ,