Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[MERCATO] Ghislaine Tandonnet Guiran, déléguée générale de la Fondation RAJA

[MERCATO] Ghislaine Tandonnet Guiran, déléguée générale de la Fondation RAJA
Spécialiste des questions climatiques et du développement durable, Ghislaine Tandonnet Guiran rejoint la Fondation RAJA-Danièle Marcovici en tant que déléguée générale, et prend dans le même temps la direction du développement durable du groupe. Parmi ses premières missions, le lancement de l’appel à projets des “Fondation Raja Womens’ Awards” d’ici la fin de l’été 2018 et la structuration de la fondation à l’échelle des filiales européennes.


 

“Femmes et Environnement”, le nouvel axe se concrétise

 

Diplômée de l’ESSEC, Ghislaine Tandonnet Guiran débute en tant que consultante indépendante sur les questions d’environnement et de développement durable, avant de rejoindre Ecofys puis Artelia, où elle travaille sur les thématiques de l’énergie et du climat. Également consultante pour le Fonds d’équipement des Nations unies (UNCDF) et le Programme des Nations unies pour le développement (UNEP), elle rejoint désormais la Fondation RAJA-Danièle Marcovici en tant que déléguée générale, ainsi que le groupe RAJA en tant que directrice du développement durable. Une double nomination qui devrait favoriser le développement de nouveaux axes au sein de la fondation. “Il est d’ores et déjà acté que l’axe "Femmes et Environnement" devient un axe d’intervention à part entière de la fondation, à partir du travail mené jusqu’à présent, explique Ghislaine Tandonnet Guiran. (...) Depuis [la COP21], la fondation se mobilise sur ce thème, au travers de ses axes historiques d’intervention et de programmes dédiés. (...) Nous prévoyons de continuer et de renforcer cet axe d’intervention tant au travers des projets soutenus que de la capitalisation d’expériences.”

 

Aller plus loin pour le droit des femmes

 

Créée en 2006, la Fondation RAJA-Danièle Marcovici est engagée pour l’amélioration des conditions de vie des femmes à travers trois axes d’intervention principaux : l’éducation et l’action sociale, la formation et l’insertion professionnelle, la lutte contre les violences et la défense des droits des femmes. Ghislaine Tandonnet Guiran se dit ravie de pouvoir s’impliquer au sein d’une entreprise engagée, “à une étape où la fondation bénéficie déjà d’une réelle notoriété et a atteint un certain niveau de maturité dans son fonctionnement”. L’heure sera donc à la mise en place “d’activités de consolidation et de capitalisation” des actions menées depuis douze ans.  

 

, , ,