Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Changeons les regards portés sur le monde de la rue avec La Cloche

Changeons les regards portés sur le monde de la rue avec La Cloche
Créé il y a deux ans, le Carillon est un réseau de solidarité local entre les habitants et les personnes sans-abri. Le projet, qui affiche la vocation de lutter contre l’isolement et de rendre aux publics exclus la dignité offerte par le lien social, est porté par l’association la Cloche, fourmilière de projets solidaires contre l'isolement social et pour la réhabilitation des grands exclus. À l’heure estivale, Carenews dresse le portrait de l’association qui sera présente à Rock en Seine pour changer notre regard sur le monde de la rue.


 

Donner aux publics exclus l’opportunité d’être les nouveaux acteurs de la solidarité

 

 

L'association La Cloche a pour ambition de co-construire une société plus inclusive, en offrant aux “exclus” la juste place de partie prenante dans cette initiative. Elle lance en décembre 2015 le réseau solidaire le Carillon, présent aujourd'hui dans sept grandes villes françaises (Paris, Nantes, Lille, Lyon, Bordeaux, Marseille ou Strasbourg). L’initiative qui vise le faire ensemble au niveau local, entre voisins avec ou sans domicile, labellise également les commerçants offrant une série de services simples et utiles tel que recharger son téléphone portable, accéder aux toilettes ou faire réchauffer un repas. Ils mettent aussi à disposition des produits “en attente” que les riverains du quartier peuvent prépayer, sur le principe du café suspendu. Les personnes sans-domicile sont aussi acteurs de ce réseau, puisqu’ils ont la possibilité de devenir ambassadeurs bénévoles et d’animer des ateliers de sensibilisation auprès des écoles et des entreprises.

 

La Cloche compte aussi d’autres projets pour l’inclusion : Les Clochettes vise à inclure les personnes sans-abri dans les initiatives urbaines qui embellissent la ville, tandis que la Cloche à biscuits emploie des personnes sans domicile dans le cadre du dispositif Premières Heures. L’association compte également une chorale, une gazette, et anime des soupes impopulaires. Carenews a interrogé Laura Gruarin, responsable de sensibilisation, dans le cadre de son partenariat média avec Rock en Seine.


 

Quelles sont les dernières actualités de l'association La Cloche ?


 

Cet été, le Carillon élargit son réseau parisien, et nous inaugurons notre antenne dans le 15e arrondissement au travers d'une grande kermesse avec de nombreuses animations et un buffet partagé. Nous préparons aussi notre chaîne de radio : nous formons en ce moment les bénévoles qui animeront l'antenne au travers d'une radio-box mobile qui va se déplacer dans la rue et dans les centres d'hébergement pour donner la voix à tout le monde ! Une série de podcasts est à venir en partenariat avec le Ground Control.


 

Quels sont vos souhaits pour la rentrée 2018 ?

 

 

Nous espérons une mobilisation plus importante des personnes dans leur quotidien, et qu'on parle un petit peu plus des personnes sans domicile. On espère surtout qu'elles ne seront pas oubliées durant cet été. Il est important de savoir que le mois de juillet fait partie des mois les plus meurtriers de l'année. En période estivale, beaucoup de structures associatives ferment, les personnes sont moins généreuses et les bénévoles partent en vacances. Il y a plus de personnes à la rue qu'en hiver, car elles ne sont plus mises à l'abri par les dispositifs “Grand froid”.


 

La Cloche fait partie des partenaires associatifs choisis par Rock en Seine pour être mis en lumière au fil du festival. Quels sont vos projets d'animation pour cet événement ?


 

Durant les trois jours du festival, notre association animera un stand qui sera tenu par nos différents coordinateurs ainsi qu'une équipe de bénévoles avec et sans domicile. Nous proposerons des jeux comme “Chamboule tous les clichés” ou “JPP des clichés”, ainsi que plein d'autres surprises pour changer de regard et savoir comment agir. L'objectif de notre présence à Rock en Seine est de donner des pistes concrètes pour que chacun puisse s'engager localement et individuellement, notamment avec le Carillon ou l'un de nos autres projets.

 

 

Article rédigé dans le cadre d'un partenariat média.

, , , , , ,