Mécénat ou sponsoring : Lille débat sur la pose d'une bâche sur les Beaux-Arts

Mécénat ou sponsoring : Lille débat sur la pose d'une bâche sur les Beaux-Arts
Sponsoring? Mécénat? Publicité? La pose d'une bâche publicitaire sur le Palais des Beaux-Arts de la ville de Lille fait débat.


Quelques semaines après le vote par les députés de l'interdiction des bâches publicitaires sur les monuments classés, une polémique sur ce sujet agite le conseil municipal de la ville de Lille. 

Selon Nord Eclair, le chantier de restauration des toitures du musée commencera cet été et coûtera 8 millions d'euros. Afin d'en financer une partie, la municipalité envisage de mettre de la publicité sur la bâche de protection, ce qui, toujours selon Nord Eclair,  rapporterait "de 400 000 à 900 000 euros à gros traits et au regard de ce que cela peut rapporter à d’autres collectivités ailleurs en France".

Le journal rapporte les propos du débat – visant à débattre si il s'agit d'une opération de mécénat ou de sponsoring – entre Martine Aubry et Julien Dubois : " «  Je veux bien qu’on joue sur les mots, mais quand on dit mécénat, il y a forcément des entreprises, des logos...  », souligne le maire. Et c’est ici qu’entre elle et son adjoint, leur chemin se sépare. «  Du mécénat, ça peut être discret, voire invisible. Tout dépend de la façon dont on le conçoit. Là, ça s’apparente à du sponsoring. Ce n’est pas la même chose  », se défend l’élu Vert. "

Le débat peut être sans fin, et réveille la question d'une nécéssaire charte du mécénat pour les institutions et les collectivités, d'une clarification de la question des bâches mais aussi de l'utilisation du mécénat et du sponsoring dans un contexte de crise budgétaire. 

Certaines instutitions parviennent cependant à combiner judicieusement esthétisme et mécénat, comme cette œuvre qui habille le CESE, mécénée par Prada. 

Crédit photo

 

 

 

, , , ,