L'alliance dynamique de La Poste pour l'économie sociale et solidaire (ess)

L'alliance dynamique de La Poste pour l'économie sociale et solidaire (ess)
La Poste et l’association SEVE ont signé cet été une convention de mécénat de compétences d’une durée d’un an. Le but de ce mécénat est de faire grandir l’ESS en mettant les compétences des salariés volontaires de La Poste à disposition de l’association.


Cette collaboration se fait au niveau de la Branche Service Courrier-Colis de la Poste et de l’association S.E.V.E. Elle permettra par exemple à des employés comme Marie-Françoise Prevost, salariée La Poste, de mettre ses compétences de directrice des ressources humaines et des relations sociales au service de l’association S.E.V.E en tant que directrice de projet. C’est donc un vrai plus pour l’association, entièrement composée de bénévoles,  qui recevra ainsi une aide d’un personnel qualifié.

La collaboration s’inscrit dans des valeurs de proximité, de solidarité, de vivre-ensemble et de liens sociaux qui se déclinent dans la Charte de l’Alliance Dynamique. Celle-ci présente cinq piliers : les achats responsables, les nouveaux modes de financement avec la Banque Postale, la transition énergétique, les lieux partagés, les mobilités de compétences vers l’ESS, chaque pilier favorisant le progrès social, économique et écologique de l’entreprise.

La Poste compte en effet favoriser l’insertion sociale et l’inclusion de personnes handicapées avec la Banque Postale qui deviendra progressivement un acteur du développement des entreprises de l’ESS. La Poste ouvrira également des lieux partagés ouverts et accueillants dans ses postes. Les deux entreprises coopéreront aussi au déploiement de la transition énergétique dans la rénovation des bâtiments et dans l’économie circulaire. Enfin, la Poste facilitera l’évolution professionnelle des postiers lorsqu’ils souhaiteront s’investir d’avantage dans les projets de l’ESS.

Ainsi, cette Alliance promet d’être dynamique puisqu’elle permettra aux entreprises de travailler tant dans leur ancrage territorial que dans leur responsabilité sociale, et permettra de répondre  enjeux de la société dans le développement économique et dans la création d’emplois. 

, , , ,