L’économie sociale et solidaire intéresse les étudiants

L’économie sociale et solidaire intéresse les étudiants
D’après un sondage publié il y a quelques jours, un étudiant sur deux est attiré par l’économie sociale et solidaire. Mais ce secteur reste mal connu, malgré la volonté réelle des jeunes de faire preuve  d’altruisme.


Un intérêt majeur chez les femmes

Environ 50% des étudiants souhaiteraient travailler dans le domaine de l’économie sociale et solidaire (ESS) : telle est la conclusion d’une étude publiée récemment dans le cadre du Prix de l'entrepreneur social. Ce secteur émergent attire de plus en plus les jeunes, en particulier les femmes. En effet, sur les 3 000 élèves interrogés, le pourcentage d'étudiants qui affirment vouloir s’y engager atteint 61% chez les femmes, tandis qu’il se situe autour de 45% chez les hommes. Le sondage révèle d’autres informations intéressantes. Plus de 80% des élèves ont déjà entendu parler de l’économie sociale et solidaire. Cependant, la moitié avoue ne savoir que « vaguement » en quoi cela consiste.

Le manque d’information, le principal obstacle

Le manque d’information expliquerait pourquoi les jeunes sont encore frileux à l’heure de s’engager dans l’ESS. Pour preuve, les anciens élèves connaissent davantage ce secteur que les nouveaux élèves (96% contre 84%), raison pour laquelle ils sont plus nombreux à vouloir mettre le pied à l’étrier (66%). Le manque d’information est d’ailleurs le principal obstacle pour 1 étudiant sur 4 (23%). Le manque d’intérêt et le salaire constituent les autres freins aux yeux des étudiants (16% et 15% respectivement). Enfin, malgré l’intérêt manifesté pour ce domaine axé sur la solidarité et les actions sociales, seul 1 étudiant sur 4 accepterait une offre de travail dans le secteur si son nouveau salaire était légèrement inférieur à son salaire actuel.

 

Source 

 

 

, , , ,