Séisme en Equateur : la fondation Veolia envoie 3 ingénieurs volontaires

Séisme en Equateur : la fondation Veolia envoie 3 ingénieurs volontaires
Le séisme qui a sévi en Équateur en avril dernier a provoqué un grand élan de solidarité. La fondation Veolia a envoyé sur place trois ingénieurs volontaires, ainsi que du matériel. Ils se sont envolés avec les 30 militaires détachés par le ministère de l’Intérieur.


Le traitement de l’eau, la priorité française

À l’instar des militaires envoyés sur place, les trois ingénieurs envoyés par la fondation Veolia sont spécialisés dans le traitement de l’eau. C’est dans ce domaine que la France souhaite concentrer son action en Équateur, comme l’ont déclaré dans un communiqué les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères. La Fondation a également fourni une partie des 21 tonnes de matériel embarquées, notamment trois des quatre unités de traitement de l’eau.

Veoliaforce, un réseau précieux

La Fondation est parvenue à mobiliser rapidement des volontaires grâce à Veoliaforce, un réseau de 500 collaborateurs prêts à intervenir dans les situations d’urgence. « Depuis l'annonce du séisme, la Fondation est en contact régulier avec nos collègues d'Interagua, une filiale de Veolia basée à Guayaquil, en Equateur », a rapporté Veolia. « Nos trois volontaires partis samedi viennent renforcer l’équipe de volontaires d'Interagua déjà formés, et compléter le dispositif en matériel présent sur place. » Ce n’est pas la première fois que la fondation met son expertise au service des populations sinistrées. Elle a déjà répondu présent suite aux séismes qui ont dévasté Haïti en 2010 et le Népal en 2015.

, , ,