Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

SOS Méditerranée navigue au secours de 900 migrants en seulement deux mois

SOS Méditerranée navigue au secours de 900 migrants en seulement deux mois
Créée en 2015, l'ONG franco-italo-allemande SOS Méditerranée a déjà permis d'éviter la noyade à près d'un millier de migrants fuyant désespérément leur pays en guerre. Dotée d'un navire dédié au sauvetage en mer, elle est financée quasiment uniquement par des dons de particuliers.


La nécessité d'agir face à une crise vouée à s'aggraver

Plus de 150 000 migrants avaient pu être sauvés au large des côtes de l'Italie en l'espace d'un an grâce à l'initiative militaire et humanitaire Mare Nostrum de la marine italienne. Malheureusement, cette action s'est achevée en 2014. C'est pour prendre le relais de cette opération que Sophie Beau, travaillant auparavant pour Médecins du Monde, a décidé d'agir. C'est ainsi qu'est née SOS Méditerranée en 2015, avec le soutien de Klaus Vogel, un capitaine de marine marchande allemand. Dès ses débuts, cette « société civile de sauvetage en mer, non soumise aux débats politiques » vise à faire face à une crise migratoire malheureusement partie pour durer.

La générosité des particuliers, pour sauver des vies en Méditerranée

Début 2016, l'ONG s'est associée à Médecins sans Frontières. Disposant d'un navire de 77 mètres de long, l'Aquarius, elle lance sa première campagne de secours aux migrants en mer du 26 février au 28 avril. Un équipage de 27 personnes, marins, sauveteurs et médecins, œuvre sur le bateau. Tandis que de nombreux bénévoles et deux contrats aidés gèrent le côté logistique à terre. Bilan : 917 migrants naviguant sur des embarcations de fortune sont secourus. Afin de collecter les fonds nécessaires à son fonctionnement, SOS Méditerranée compte à 98 % sur la société civile. Des donateurs privés, aux revenus parfois modestes, qui permettent à l'ONG d'exister et de continuer d'agir pour assurer « les droits fondamentaux à toute vie humaine ».
 

, , , , ,