[CARENEWS JOURNAL 6] DES STRUCTURES SPÉCIALISÉES EN MÉCÉNAT DE COMPÉTENCES

[CARENEWS JOURNAL 6] DES STRUCTURES SPÉCIALISÉES EN MÉCÉNAT DE COMPÉTENCES
La typologie française répartit le mécénat en trois types : financier, en nature ou de compétences. Ils sont soumis tous les trois au même régime fiscal mais se mettent en œuvre de façon très différente.


La mise à disposition de temps de travail

Variantes du mécénat de compétences, les journées solidaires en entreprise sont un exemple typique de la mise à disposition de temps. Également nommée journée d’action solidaire, c’est une journée durant laquelle les collaborateurs d’une entreprise donnent de leur temps pour aider une association. Considérée comme un genre de mécénat de compétences, la journée solidaire crée l’enthousiasme des sociétés comme des associations. D’un côté, les entreprises peuvent appliquer leur démarche de management des ressources humaines mais également leur politique RSE. De l’autre, les associations profitent de bénévoles d’un jour et de la résonance que ces actions suscitent au sein de l’entreprise. Ces initiatives prennent de l’ampleur car elles insufflent du sens et rassemblent les salariés autour de valeurs communes. L’Oréal ou encore BNP Paribas, pour ne citer qu’elles, organisent des journées solidaires aidées par des cabinets de conseil en mécénat, privés comme associatifs (Mécélink ou Unis-Cité par exemple), en mobilisant ponctuellement un nombre important de collaborateurs.

Les marathons Pro Bono Lab

Donner aux associations oeuvrant pour « le bien public » (‘pro bono’ en latin) un accès gratuit, et encadré, aux compétences dont elles manquent et ont besoin : c’est l’objectif des Marathons Pro Bono, organisés par l’association Pro Bono Lab. Pendant une journée, une équipe de 8 à 10 volontaires, constituée à cet effet, travaille avec les responsables d’une association autour d’une problématique prédéfinie. « Notre promesse est que l’association reparte en fin de journée avec un ‘livrable‘ opérationnel. L’une des clés de réussite ? Cerner, grâce au diagnostic préalable réalisé par nos permanents, les bonnes compétences à mobiliser » expose Xavier Gay, Président de Pro Bono Lab. Une formule qui permet aux volontaires, salariés ou bénévoles, de s'engager sur un temps court de manière optimum. « Tous les participants ressortent ultra-boostés, cela les motive à fond » observe Xavier Gay. Un accompagnement désormais proposé sur deux Marathons pour en maximiser l'impact. En 2015, un millier de volontaires ont participé à plus de 120 de ces journées. Un succès tel qu’il a fallu mettre en place un format d’appel à projets pour sélectionner les associations bénéficiaires.

 

Crédit photo : Pro Bono Lab

, , , ,