La Venture Philanthropy en Europe en 2016

France, Belgique , …
La Venture Philanthropy en Europe en 2016
Lors de la conférence annuelle de l’European Venture Philanthropy Association (EVPA), les différents intervenants ont investigué les possibles utilisations de cet outil. Mais qu’en est-il de la VP aujourd’hui en Europe ? L’EVPA a rendu public son cinquième rapport sur l’état de la venture philanthropy (VP) et de l’investissement social en Europe.


6,5 milliards d’euros investis dans l’utilité sociale

Les 108 organisations répondant à cette étude (dont 10 françaises) ont indiqué avoir investi, depuis leur création, 6,5 milliards d’euros en progression de 30% depuis l’étude de 2013. Cet important montant doit toutefois être remis en perspective puisque, si la moyenne des montants dédiés à l’investissement augmente légèrement (+2% à 9,8 millions d’euros), la médiane est en baisse à 2 millions d’euros (-33%). Les fonds investis ont quant à eux des origines diverses : institutions publiques, produit des fonds de dotation, donateurs, autofinancement…

 

Associations, entreprises, des bénéficiaires aux profils multiples

Si les organisations pratiquant la venture philanthropy sont majoritairement sans but lucratif (fondations, organismes de charité etc.), les bénéficiaires sont en majorité des structures de l’économie sociale et solidaire ou des associations avec des activités lucratives. Principalement actives dans les domaines du développement économique et de l’éducation, elles s’adressent principalement à l’enfance et aux femmes. Parmi les tendances, le développement de programmes au long cours (sur 2 à 6 ans dans 62% des cas) et du co-investissement, où plusieurs acteurs participent au financement d’un même projet.

 

Si le secteur de la VP européenne est globalement en croissance, force est de constater que celui-ci reste relativement fragmenté. Structurations, origines des fonds, politiques d’investissement (avec ou sans retour financier...) restent relativement hétérogènes avec toutefois l'émergence de fonds d'investissement à impact social, notamment en France 2nde zone géographique après le Benelux en termes de répondants. Cependant, cette variété est aussi un signe de vitalité, vitalité confirmée par un échantillon en croissance et largement renouvelé.

 

, , ,