[ÉCLAIRAGE] Enquête sur les séniors bénévoles par Malakoff Médéric

[ÉCLAIRAGE] Enquête sur les séniors bénévoles par Malakoff Médéric
Qu'est-ce qui pousse les seniors à s'engager dans le bénévolat ? Qui aident-ils ? Pendant combien d'heures ? Pour dresser le profil des séniors qui ont choisi de donner de leur temps, une enquête a été réalisée par Harris Interactive, pour Malakoff Médéric.


Se sentir utile et construire une société plus solidaire

Selon l'enquête sur « Le rapport des personnes de 50 ans et plus au  bénévolat » commandée par Malakoff Médéric, les séniors s'engagent dans le bénévolat pour se sentir utiles (55%), mais aussi pour rencontrer de nouvelles personnes (39%) et vivre une expérience valorisante (35%). Quelque 80 % des sondés pensent que le bénévolat est une manière « de construire une société plus solidaire », et 75 % qu'il s'agit d'une initiative permettant de « donner un sens à sa vie ». Les bénévoles de plus de 50 ans cherchent surtout à partager leurs savoir-faire et compétences (34%) et à apporter une écoute ou un échange (23%). Ils aident en priorité les jeunes (34%) et les personnes âgées (26%).

 

Un engagement souvent régulier et de longue durée

Les séniors qui s'engagent dans le bénévolat le font pendant une durée particulièrement longue : 51 % consacrent plus de 10 ans à des activités d'entraide volontaires. Ils font aussi preuve d'un engagement régulier : si 27 % d'entre eux déclarent pratiquer le bénévolat quelques fois par mois ou par an, 73 % s'y adonnent de quelques jours à quelques heures chaque semaine. Pour Malakoff Médéric, le bénévolat représente avant tout un moyen pour les séniors de maintenir un lien social. C'est pourquoi le groupe incite fortement les retraités à s'engager au sein des Relais amicaux Malakoff Médéric, un réseau de 41 associations regroupant déjà 3 000 bénévoles et 12 800 adhérents.

, , , ,