Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[MERCATO] Nicolas Hulot, ministre de le transition écologique et solidaire

[MERCATO] Nicolas Hulot, ministre de le transition écologique et solidaire
Nicolas Hulot est entré au Gouvernement le 17 mai 2017 en tant que Ministre d’État de la Transition Écologique et Solidaire. Il avait pourtant refusé le poste à plusieurs reprises dans le passé. Retour sur le parcours du nouveau ministre.


Nicolas Hulot est En marche !

 

Écologiste convaincu, Nicolas Hulot a démissionné de la présidence de sa fondation pour rejoindre les bureaux de l’Élysée. Bien que méfiant envers la politique et les jeux de pouvoir, il avait soutenu la candidature de Macron lors de l’entre-deux tours des élections présidentielles en rappelant que « le vote Macron c’est un vote de raison, pas d’adhésion ». En effet, cette année a marqué un tournant dans l’engagement du militant écologiste. Il a pour la première fois accepté le portefeuille ministériel. Il succède par conséquent à Ségolène Royal. Il explique sur Twitter : « […] Être ministre n’est pas pour moi un objectif en soi [...], je considère surtout que l’urgence de la situation m’impose de tout tenter. » Nicolas Hulot est notamment chargé d’assurer le bon développement et la sauvegarde des acquis de la COP21 de 2015, qu’il avait commencé à préparer sous la présidence de François Hollande dès début 2013.

 

Nicolas Hulot, le touche-à-tout de l’écologie

 

D’abord photoreporter, puis journaliste pour France Inter, Nicolas Hulot est parti avec ses téléspectateurs à la découverte du monde et de la nature. Parmi les émissions qu’il a présentées, on peut citer Ushuaïa Nature ou encore Opération Okavango. Il crée la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme en 1990 et met sa notoriété au service de l’écologie. Avec les 27 salariés de la fondation et un budget annuel de 3 millions d’euros, il se bat pour sensibiliser les Français, et plus particulièrement les acteurs politiques, aux problèmes environnementaux qui sont pour lui une priorité.

 

Désireux de garder son indépendance, il reste à l’écart de la politique le plus possible, malgré quelques interventions ponctuelles. Il a choisi d’accepter le poste de ministre de la Transition Écologique et Solidaire à 62 ans. Un geste salué par la plupart des ONG écologiques qui promettent cependant de rester vigilantes et attentives aux actions de M. Hulot au cours des cinq prochaines années.

, , , , , , ,