3 campagnes de fundraising pour soutenir la culture et le patrimoine

3 campagnes de fundraising pour soutenir la culture et le patrimoine
L’Opéra de Paris, la cathédrale Notre-Dame de Paris et le Musée du Quai Branly lancent chacun un appel aux dons pour soutenir leurs projets. Les objectifs sont multiples : favoriser l’accès du jeune public aux spectacles pour le premier, financer sa rénovation pour la seconde, entretenir son mur végétal pour le dernier. Toutefois, si leurs ambitions respectives sont plurielles, un enjeu est commun, celui de mobiliser rapidement et efficacement les mécènes.


« Adopte un fauteuil » : le pari de l’Opéra Garnier

Grâce au soutien de la Fondation BNP-Paribas, l’Opéra pratique depuis plusieurs années une politique tarifaire avantageuse auprès d’un public peu représenté au sein du palais Garnier. Qu’il s’agisse des familles n’étant jamais venues assister à un spectacle, des actifs de moins de 40 ans, ou des jeunes, Stéphane Lissner, directeur de la maison lyrique, cherche à diversifier son audience et à trouver de nouveaux financements pour perpétuer la logique de prix préférentiels.

L’équipe de mécénat de l’Opéra lance alors un appel aux dons, sous la bannière « Adopte un fauteuil », pour recueillir davantage de fonds. L’idée de cette campagne ? Proposer aux particuliers ou aux professionnels d’adopter une des assises, habillée de velours rouge, en y apposant une plaque à leur nom ou à celui de la personne de leur choix pour une durée minimale de dix ans. L’opération coûtera aux philanthropes entre 1 500 euros et 20 000 euros, mais ces derniers pourront bénéficier d’une réduction d’impôts. La somme totale récoltée servira notamment à renfoncer la politique en faveur des jeunes. 

Plus d’informations : https://www.operadeparis.fr/mecenat/projets/adoptez-un-fauteuil-du-palais-garnier

 

Il faut sauver Notre-Dame de Paris

La célèbre cathédrale souffre du passage du temps ainsi que de la pollution. L’édifice se dégrade rapidement et il devient urgent d’oeuvrer à sa rénovation. Si l’État investit 2 millions d’euros par an pour les travaux, l’enveloppe n’est pas suffisante pour les financer entièrement. C’est pourquoi, les responsables de l’Église souhaitent solliciter les mécènes et réunir un total de 100 millions d’euros dans les 20 prochaines années. À cet effet, deux structures sont mobilisées : la fondation Avenir du patrimoine pour les donateurs français et la fondation Friends of Notre-Dame, initiée exclusivement à l’intention des donateurs américains. Ces derniers sont d’ailleurs la cible privilégiée de la campagne de fundraising. Le porte-parole de la cathédrale, André Finot, rapporte le premier juin dernier : « en 48 heures seulement, nous avons eu un rendez-vous à la Maison-Blanche, rapporte André Finot. Nous avons découvert que Notre-Dame est très chère au cœur des Américains. Elle représente un symbole de la France aussi fort à leurs yeux que la tour Eiffel. Au printemps 2018, nous allons entamer un roadshow dans les principales villes, de New York à Los Angeles pour mobiliser de riches mécènes à travers des rencontres et des dîners. C'est une pratique courante outre-Atlantique, où vous pouvez défiscaliser 40 % de vos dons, sans limite. » À noter également, un levier supplémentaire pour le mécénat culturel : le gouvernement français s’est engagé sous le mandat de François Hollande à doubler chaque euro engrangé, dans la limite de 2 millions d’euros par an. 

Plus d’informations : http://www.notredamedeparis.fr/friends/

 

« Faites le mur » pour le Musée du Quai Branly 

Du 15 mai au 15 juillet, le Musée du Quai Branly propose une expérience de mécénat participatif, via une plateforme en ligne, afin de soutenir la rénovation de son mur végétal. Imaginé il y a 13 ans par le botaniste et chercheur au CNRS Patrick Blanc, le mur doit aujourd’hui se refaire une jeunesse afin d’être pleinement écoresponsable, en modernisant notamment son système d’humidification. La campagne espère lever 50 000 euros d’ici la mi-juillet. Le 6 juin, cette dernière atteignait déjà près d’un quart de son objectif en cumulant 11 760 euros de dons. Grâce à la générosité des mécènes, « le mur demeurera pendant des décennies un symbole fort de paix, d’ouverture et de respect de l’environnement, fidèle au message universaliste du musée du quai Branly - Jacques Chirac. »

Plus d’informations : http://www.quaibranly.fr/fr/les-espaces/le-mur-vegetal/

, , , , ,