[OBJECTIFS MONDIAUX] Les Objectifs de développement durable et leurs acteurs

[OBJECTIFS MONDIAUX] Les Objectifs de développement durable et leurs acteurs
17 objectifs de développement durable (ODD), également nommés Objectifs mondiaux, sont un appel international à horizon international qui vise à éliminer la pauvreté, protéger l'environnement  et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité. À l'horizon 2030, c'est d’intérêt général qu'ils soient atteints. Tous les mois, l'association Convergences livre pour carenews.com une chronique. Ce mois-ci, Convergences présente les ODD et leurs acteurs. Les crises internationales (financières, sanitaires ou encore environnementales) se sont multipliés lorsque nous sommes entrés dans l’ère de la globalisation. La prise de décision et la concertation à l’échelle mondiale sont devenues indispensables pour pallier efficacement les limites du développement économique. C’est en réponse aux crises du début des années 2000 que l’Organisation des Nations Unies (ONU) s’est mobilisée pour établir une première stratégie mondiale en 2000 : les Objectifs du Millénaire pour le Développement, remplacés en 2015 par les Objectifs de développement durable.


Que sont les Objectifs du Développement Durable ?

Au nombre de 17, les Objectifs de développement durable entrent en vigueur après avoir été rédigés par les États membres de l’ONU en 2015. Les thématiques variées des Objectifs du Développement Durable convergent toute vers une finalité commune : la fin de la pauvreté et de l’exclusion et la conjonction du développement des sociétés et du respect de la planète.

Comment fonctionne leur mise en œuvre ?

Ces objectifs n’ont aucun pouvoir contraignant juridiquement mais ils invitent clairement les gouvernements à s’investir pour construire des structures favorables à l’émergence de projets en faveur des 17 points. La mise en œuvre des ODD suit ainsi la logique du haut vers le bas où l’État est le premier responsable du respect des ODD, mais apporte une approche nouvelle en confiant une part de la responsabilité aux acteurs de la vie sociale et économique. Avec ce nouveau cadre, ce sont toutes les formes de structure qui sont incitées à inscrire leurs projets dans les valeurs prônées par les ODD.

Les ODD cherchent à s’adapter au contexte contemporain en prenant en compte des valeurs sociales, économiques et environnementales dans le développement. Contrairement aux OMD, les ODD ne résultent pas du travail d’agences de développement mais de la réflexion de l’ensemble des États, quel que soit leur niveau de développement. Surtout, ces objectifs ne s’adressent plus seulement aux pays du Sud mais aussi à ceux du Nord : tous les pays sont désormais « en voie de développement durable ».

Quelle appropriation des ODD ?

Les projets innovants pour répondre aux ODD fixés pour 2030 sont nombreux et leurs supports sont très variés. Des acteurs privés – qui sont de plus en plus nombreux à utiliser les ODD comme indicateur pour mesurer les retours non financiers de leurs projets – aux associations et ONG, ce sont tous les secteurs d’activité qui se mobilisent. Les secteurs innovants de l’économie circulaire ou des nouvelles technologies sont aussi pourvoyeurs de solutions, aussi bien très localement qu’à grande échelle. Pour renforcer encore leur impact, c’est l’ensemble de ces acteurs qui peut encore mieux s’approprier le contenu des ODD, en les intégrant à ses pratiques, mais aussi en prenant conscience que ses activités contribuent parfois à la réalisation des objectifs et peuvent être valorisées en ce sens.

Les Objectifs du Développement Durable créent un nouveau cadre pour l’innovation et invitent une grande pluralité d’acteurs à s’engager. L’atteinte des Objectifs dépend par conséquent de la capacité à décloisonner l’action de ces acteurs, à valoriser les initiatives existantes et à favoriser le dialogue et l’échange entre l’ensemble des sphères économiques, de la société civile et des autorités publiques. Pour cela, les temps et lieux d’échange, à travers des évènements et des plateformes de réflexion commune sont une nécessité.  

 

Le site de Convergences

, , , ,