Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Parcours & métiers de l'ESS: Sophie Fourchy directrice de la Fondation Carrefour

Parcours & métiers de l'ESS: Sophie Fourchy directrice de la Fondation Carrefour
Pour inaugurer la série sur les métiers de la solidarité, construite en partenariat avec la Fondation Carrefour et la Fondation Dauphine, nous allons à la rencontre de Sophie, devenue au fil des expériences directrice de la Fondation Carrefour, qu'elle voit comme un pilote de l’innovation sociale qui doit incuber de plus en plus de projets.


 

Agronome de formation, Sophie commence sa carrière avec plusieurs projets de développement rural en Afrique du Sud, en Équateur et au Brésil. Pour des organismes comme l’Institut de Recherche sur le Développement, elle met ainsi son expertise au service des agriculteurs locaux, au plus près du terrain. « Après être rentrée en France, j’ai souhaité continuer à travailler dans ce domaine. J’ai appris que Carrefour créait sa fondation. J’ai donc envoyé une candidature spontanée car le poste correspondait exactement à ce que je cherchais. » Deux personnes sont recrutées pour créer la structure, dont Sophie, car sa connaissance du terrain répond précisément aux attentes de la fondation. Après avoir débuté en tant qu’adjointe en 2001, elle en prend la direction en 2005.

 

La fondation intervient historiquement sur deux axes principaux : la réponse aux catastrophes par l’aide humanitaire d’urgence d’une part, la solidarité alimentaire d’autre part. Depuis le mois de juin 2017, un troisième axe vient renforcer ses missions : la préservation de la biodiversité. « Dans les situations d’urgence, le groupe Carrefour mobilise les équipes locales (en lien avec la sécurité civile, NDLR). Elles identifient les besoins et mobilisent des volontaires de l’entreprise au service des associations. Elles mettent également à disposition des moyens logistiques et matériels. » Ainsi, les équipes sur place peuvent acheminer directement des biens de première nécessité auprès de la population. La fondation assure donc la coordination et le soutien financier de l’aide d’urgence. Le deuxième axe comprend l’insertion professionnelle, l’aide alimentaire et la recherche de réponses aux problèmes nutritionnels. La fondation vient là encore appuyer le rôle des équipes de terrain, là où Carrefour est implanté. Les équipes locales réalisent de nombreuses opérations de mécénat de compétences, en plus des cent millions de repas distribués chaque année. Sophie ajoute : “nous accompagnons aussi nos partenaires sur leur structuration, la formulation de leurs besoins, la formation de leurs personnels…”

 

Sophie précise les rôles de l’équipe au sein de la fondation : « nous sommes trois. Une personne pour les projets en France, une autre à l’international et moi-même en coordination. » Malgré une équipe resserrée, la fondation s’engage complètement aux côtés du groupe. Comme au Sichuan (Chine) où elle a aidé les équipes de Carrefour sur place à accompagner les petits producteurs de poivre pour que leur filière se consolide et se professionnalise. Carrefour a d’abord acheté la production de poivre en amont, pour garantir un revenu aux producteurs. Puis ses équipes locales les ont accompagnés dans la création d’une coopérative, au sein de laquelle les producteurs négocient désormais directement leurs prix auprès des distributeurs, y compris Carrefour. Sophie souligne une collaboration gagnant-gagnant : « travail en amont sur la production, structuration du projet puis sécurisation des prix avec les entités locales du groupe… Nous avons été présents à chaque étape jusqu’à ce que le projet vole de ses propres ailes. »

 

Au quotidien l’activité de la fondation se traduit par un gros travail de coordination avec les partenaires et les porteurs de projets « pour se rencontrer, car la connexion humaine est importante, pour être à l’écoute de leurs besoins surtout ». Accompagner la mobilisation du groupe via ses moyens humains, matériels et logistiques et suivre l’avancée des programmes soutenus sont une autre partie importante du travail de la fondation. Sophie a également un rôle d’interface avec le Conseil d’administration, qui est composé de personnalités qualifiées comme d’anciens directeurs de l’Agence Française pour le développement ou du SAMU social. En plus de ce travail, la coordination et la mise en relation avec les acteurs internes occupe la majeure partie de son temps. Cela va de l’intervention auprès d’une direction pour “faire plus” avec un partenaire au soutien porté à des entrepreneurs sociaux : « mon enjeu, c’est d’arriver à porter l’innovation sociale au cœur de l’entreprise. J’ai donc un rôle de relai et de coordination pour créer une dynamique positive pour tout le monde. » La « pitch party » organisée conjointement début novembre par la fondation et la direction de l’innovation Carrefour France avec Ticket for Change en est une parfaite illustration. Une centaine de responsables de Carrefour ont été réunis pour accompagner des startups de l’ESS œuvrant pour une alimentation solidaire.

 

Le dynamisme des nouvelles structures de l’ESS, associé à l’expérience d’un grand groupe, fait évoluer les entrepreneurs sociaux accompagnés, mais aussi Carrefour. Le groupe « s’envisage comme un acteur parmi d’autres au sein de son écosystème ». Pour le futur, Sophie voit la fondation comme un pilote de l’innovation sociale qui doit incuber de plus en plus de projets « pour donner de la fierté aux collaborateurs et permettre au groupe de se dépasser en tant qu’entreprise ».

 

------------------------------------------

Dans le cadre d'un partenariat avec les fondations Carrefour et Dauphine, la rédaction de Carenews est fière de vous proposer une série exclusive d’articles dédiés à l’ESS (économie sociale et solidaire), avec une attention particulière portée sur les métiers et les vocations de ces professionnels qui sont de plus en plus nombreux à concilier, avec conviction et talent, le business et le social. Au programme donc, chaque semaine, des témoignages de collaborateurs internationaux du Groupe Carrefour qui œuvrent chaque jour pour la solidarité, portraits auxquels feront écho des étudiants de Paris Dauphine.

, , , , ,
L'Auteur vous propose aussi