Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[ON Y ÉTAIT] Mobiliz, programme de mobilité solidaire de Renault, à l'EVPA 2017

[ON Y ÉTAIT] Mobiliz, programme de mobilité solidaire de Renault, à l'EVPA 2017
Renault possède plusieurs axes d'engagement : une fondation vieille de 15 ans, une RSE travaillée et Mobiliz. Mobiliz est au départ un programme d'entrepreneuriat social pour une mobilité solidaire auquel le groupe a adjoint récemment un fonds d'investissement de 5 millions. Oliver Faust, directeur de la responsabilité sociale d’entreprise (RSE) du groupe Renault, directeur de la Fondation Renault et directeur de Mobiliz Invest, est intervenu au Forum de l'EVPA (European Venture Philanthropy Association) à Oslo en novembre 2017 pour détailler les engagements de l'automobiliste français. 


 

Mobiliz porte les actions de responsabilité sociale du groupe Renault

 

Le nom de Mobiliz est en phase de devenir le porte-drapeau de l'ensemble des actions RSE du groupe Renault, le directeur de la RSE, Oliver Faust, explique que c'est un nom qui parle en interne, qui traduit son objet et aussi le mouvement : "il faut tous se mobiliser, il y a du chemin à parcourir".

 

 

Un programme de garages solidaires

 

En plus d'une RSE classique (impact environnemental, travail sur l'inclusion et la diversité), le groupe Renault a mis en place des garages solidaires il y a quelques années en partant d'un constat : trop de personnes en France ne peuvent accéder à un moyen de mobilité ou cherchent du travail et rencontrent des problèmes avec leur véhicule, souvent âgé. La mobilité étant un facteur clé de l'insertion, Mobiliz aide cette frange de la population en situation précaire dont le directeur RSE précise qu'elle "n'est de toute façon pas cliente Renault" en lui proposant des conditions privilégiées. Aucun profit n'est fait sur ce programme qui a été construit avec Action Tank Entreprise et Pauvreté. 

 

Avec au commencement des services de réparation et de maintenance sur des devis à prix coûtant, le programme propose maintenant de la vente de véhicules d'occasion et neuf, et plus récemment d'utilitaire pour soutenir les micro entrepreneurs. Le groupe s'est entouré de prescripteurs comme l'Adie, les Restos du coeur ou encore Pôle Emploi dont les conseillers, suite à la signature d'une convention, ont un outil d'orientation vers un garage solidaire à proposer aux personnes à la recherche d'un emploi. 

 

Pour lutter contre une discrimination sociale et un sentiment d'embarras potentiel, les 350 garages répartis sur le territoire traitent ces clients comme tous les autres. En effet, seul la personne en charge de faire le devis est au courant de la situation du client, l'équipe n'est pas mise au courant.

 

 

Un fonds d'investissements dédié à la mobilité

 

Le fonds Mobiliz Invest (5 millions d'euros) a été créé pour investir (en capital ou en dettes) dans des projets qui regroupent trois critères : être dans le champ de la mobilité, avoir impact social fort et être innovant. L'appel à projets est continu, et est porté ponctuellement par l'association Ticket for change. Preuve, s'il en fallait une, que le Groupe souhaite développer la Venture Philanthropie (la philanthropie d'impact), il est l'un des premiers financeurs des contrats à impact social français : un groupe d’investisseurs (BNP Paribas, la Caisse des Dépôts, Renault Mobiliz Invest, AG2R La Mondiale et la Fondation Avril) va investir 1,3 million d’euros sur trois ans au profit de l'association Adie.

 

Parmi les projets, Oliver Faust cite la start-up ecov qui propose du transport public en car sharing. Il précise également que les collaborateurs sont impliqués dans ces investissements citoyens. Les projets sont suivis par un ou plusieurs mentors, qui font parfois partie du comité de décision. La mobilité est un secteur en évolution, ces investissements sont un bon poste d'observation pour le groupe ; les projets permettent aux salariés d'expérimenter et de penser au futur, ce qui a un effet bénéfique pour l'entreprise en poussant l'ensemble de son écosystème à réfléchir et innover.

, , , , , ,