Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[ON Y ÉTAIT] Positive Planet Awards 2017 : 9 lauréats récompensés

[ON Y ÉTAIT] Positive Planet Awards 2017 : 9 lauréats récompensés
Le 20 décembre dernier, La Fondation Louis Vuitton a accueilli la 10e cérémonie de remise des Positive Planet Awards. La Fondation Positive Planet, créée par Jacques Attali, a récompensé des micro-entrepreneurs pour leurs projets en France et à l’étranger. L’événement a réuni plus de 300 personnes autour des lauréats, dont des ambassadeurs de la fondation, des acteurs de l’économie positive et ses partenaires et mécènes (Fondation Engie, Live for Good, La Fabrique Aviva, LVMH et Aerium).


 

 

L’économie positive, incarnée par des entrepreneurs engagés et solidaires

 

Jacques Attali, président et fondateur de la Fondation Positive Planet, a ouvert la cérémonie en rappelant cinq notions clés représentant la soirée, les lauréats et les partenaires : gratitude, émerveillement, lucidité, humilité et ténacité. Abd Al Malik, parrain de cette dixième édition, a quant à lui appelé à s’engager ensemble, pour faire changer les choses. Les lauréats de la fondation, entrepreneurs solidaires et acteurs de l’économie positive, ont reçu leur prix sous le regard bienveillant de Claire Chazal, maîtresse de cérémonie. Au-delà des récompenses remises lors de cette soirée, ce sont près de 500 projets et onze millions de personnes touchées dans 39 pays depuis 20 ans, a rappelé Audrey Tcherkoff, sa vice-présidente.

 

8 catégories récompensent les lauréats 2017 des Positive Planet Awards

 

Huit récompenses ont été attribuées lors de cette cérémonie dans huit catégories.

 

Charlotte Tchoumbia est lauréate du Positive Future Generation Award. Elle est la fondatrice d’un groupe scolaire laïc au Cameroun, dans une région isolée géographiquement. Plus de 250 élèves bénéficient d’une éducation et d’un accès à une formation professionnelle. En fondant cette école, Charlotte Tchoumbia a aussi créé des emplois locaux.

Le Positive Social Award a été remis a Abou M’Bodji, qui a créé LH Services, une entreprise havraise d’insertion dans le BTP.

Pour l’ouverture d’un centre de santé dédié aux populations les plus pauvres et les populations enclavées de Madagascar, le Dr Ely Rakotoarimanana a reçu le Positive Rural Award. Dans ce centre, les consultations médicales sont gratuites, les soins sont facilités.

Lauréat du Positive Citizen Award, Fernando Pinto Da Silva, lui-même aveugle, a créé son entreprise de consultation en nouvelles technologies. Il œuvre pour l’accessibilité numérique des personnes déficientes visuelles, notamment en médiathèque, pour que les personnes empêchées aient accès à la lecture, à l’éducation et à la culture.

Deux femmes, Ehssan Malaeb, Libanaise et Mayssa Ghebe, réfugiée syrienne au Liban, ont reçu le Positive Women Award pour avoir développé leur activité artisanale.

Adboulaye Fassassi, lauréat du Positive Innovation Award, a débuté une formation de footballeur professionnel avant de lancer Massiliacar, une jeune entreprise de tourisme qui fait visiter Marseille à bord de voitures inédites équipées d’audio-guides.

Chekeba Hachemi, présidente d’Afghanistan Libre, a reçu le Positive Empowerment Award pour son action en faveur de l’éducation des filles afghanes.

Remis par Erik Orsenna au dessinateur Plantu, le prix Coup de cœur de la fondation a couronné l’action de Cartooning for peace, une association de dessinateurs de presse engagés qui œuvrent avec humour pour le respect des libertés et des cultures.

 

Abou M’Bodji, entrepreneur fier et engagé, lauréat du Positive Social Award

 

« J’ai toujours été sensible à tout ce qui se passe autour de moi ». Abou M’Bodji, à 33 ans, est à la tête de LH Services, une entreprise d’insertion qui réalise des travaux de peinture et d’électricité. Après un parcours atypique mêlant gestion d’entreprise et engagement associatif, il réalise son rêve et crée avec un ami LH Services, en y associant l’entrepreneuriat et le social. Les contrats proposés aux personnes en réinsertion sont de 24 mois. Ils leur permettent, en plus de retrouver un emploi et de se former, d’être accompagnées globalement (aide à la rédaction de CV et de lettres de motivation, aide au passage du permis de conduire…). Lancée en 2014 et conventionnée un an plus tard en tant qu’entreprise d’insertion, LH Services emploie actuellement 5 personnes. Abou M’Bodji connaît bien la Fondation Positive Planet : « c’est une chance sur Le Havre d’avoir un référent de terrain. » Il a ainsi bénéficié d’un accompagnement personnalisé pour mener son projet et développer son réseau. Être lauréat, obtenir le Positive Social Award, pour le jeune Havrais, c’est bénéficier d’un tremplin médiatique et « être connu des bailleurs sociaux, être crédible devant les partenaires publics ». Et rencontrer des personnes du monde entier, qui viennent à cette cérémonie et connaissent d’autres difficultés, « ça nous fait relativiser nos propres problèmes et nous rebooste » !

 

 

Partenariat média avec Positive Planet

, , ,