Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[BEST-OF] Découvrez 4 figures de l’intérêt général

[BEST-OF] Découvrez 4 figures de l’intérêt général

[SAGA MÉCÉNAT] LES GRANDES FONDATIONS CULTURELLES : Vuitton sous vide

[SAGA MÉCÉNAT] LES GRANDES FONDATIONS CULTURELLES : Vuitton sous vide

Solidarité : Journées du numérique à Lyon les 6 et 7 septembre

Solidarité : Journées du numérique à Lyon les 6 et 7 septembre

« Give Work », la trousse solidaire de l’association Kisany

« Give Work », la trousse solidaire de l’association Kisany

Carenews, l'actualité des associations, du mécénat et de la philanthropie

[BEST-OF] Les techniques du mécénat et de l’intérêt général

[BEST-OF] Les techniques du mécénat et de l’intérêt général

Le monde du mécénat et de l’intérêt général est en constante évolution. L’intérêt que les acteurs économiques et sociaux lui portent est grandissante. Cet été est l’occasion d’un petit récapitulatif des lois, des chiffres-clés et des tendances du mécénat et de la philanthropie.

#1 Associations : les actions d’accompagnement exclues du régime du mécénat

Exercer une activité non lucrative, d’intérêt général et agir en faveur d’une population spécifique sont autant de critères qui permettent aux organisations d’être considérées comme mécènes et de bénéficier d’une réduction fiscale. La réforme de la loi exclu les actions d’accompagnement du régime du mécénat. Quelles conséquences sur la solidarité en France ?

#2 Mécénat : l’APIE préconise le recours aux chartes éthiques

Le mécénat devient l’une des préoccupations principales des organisations publiques. En ce sens, l’Agence du Patrimoine Immatériel de l’État (APIE) incite ces organisations à appliquer des chartes éthiques de mécénat qui favoriseront une stratégie cohérente avec leurs valeurs et exemplaire en terme de déontologie.

#3 Les avocats, des interlocuteurs privilégiés pour le mécénat culturel

Grâce au partenariat du Conseil national des barreaux et du Ministère de la Culture et de la Communication qui œuvrent pour le développement du mécénat culturel, les avocats ont désormais le statut d’interlocuteurs privilégiés du mécénat culturel. Ils pourront ainsi apporter leur expertise aux entreprises souhaitant se lancer dans la philanthropie.

#4 La Fondation de France dresse une carte de la philanthropie dans le pays

Une récente étude de l’Observatoire de la Fondation de France montre que les régions françaises ne sont pas toutes égales face à la philanthropie. Des inégalités qui peuvent s’expliquer par des facteurs sociaux et culturels mais également liés à la religion. L’Alsace est ainsi reconnue comme le territoire le plus généreux.

#5 Le mécénat, partie intégrante de la RSE des entreprises

Le mécénat fait partie intégrante de la politique RSE des entreprises. C’est ce que révèle l’étude réalisée par Fidal, la société d’avocats et 1er cabinet d’affaires avec le soutien de Publicis Consultants. Selon cette étude le mécénat permettrait aux entreprises de faire vivre à leur collaborateur « une expérience gratifiante », de se différencier en apportant une valeur ajoutée et de « nouer des relations durables ».

Défiscalisation : modalités d’évaluation des dons de denrées alimentaires

Défiscalisation : modalités d’évaluation des dons de denrées alimentaires

Les modalités d’évaluation des dons de denrées alimentaires réalisés par les acteurs privés viennent d’être soumises à consultation publique. Ces modalités permettent aux entreprises qui réalisent des dons de bénéficier d’une réduction d’impôt calculée sur la base de la valeur des produits distribués.

La défiscalisation, un enjeu crucial pour la réalisation de dons

Les entreprises qui réalisent des dons ont au moins trois bonnes raisons de soutenir les projets solidaires et sociaux : un sentiment d’altruisme et de bienveillance, l’amélioration de leur image de marque et la défiscalisation. Concernant ce dernier point, les modalités d’évaluation des dons de denrées alimentaires font actuellement l’objet d’une consultation publique (Les commentaires contenus au I-B § 50 sur les "Dons en nature" font l’objet d’une consultation publique du 3 août 2016 au 30 septembre 2016 inclus. ) Pour rappel, les dons réalisés auprès d’organismes d’intérêt général peuvent s’effectuer de deux façons : en numéraire ou en nature. Pour les versements en numéraire, la réduction d’impôt se calcule à partir du montant du versement selon l’article 238 bis du CGI. Pour les produits alimentaires, le don était jusqu’à présent calculé sur la base de la valeur d’inscription en stock des produits, autrement dit leur valeur nette comptable.

Calcul des dons de denrées alimentaires, mode d’emploi

Supposons qu’une entreprise fasse don de denrées alimentaires qui ont pour date limite de consommation le 15 septembre 2016. Lorsque les produits sont donnés avant les 3 jours qui précèdent la date limite de consommation (soit avant le 12 septembre), la réduction d’impôt correspond au coût de revient du bien. Lorsque les produits sont donnés dans les 3 jours qui précèdent la date limite de consommation (soit du 12 au 15 septembre), la réduction d’impôt correspond à 50 % du coût de revient du bien.

« Give Work », la trousse solidaire de l’association Kisany

« Give Work », la trousse solidaire de l’association Kisany

La fondation Sisley soutient pour la troisième année consécutive la campagne « Give Work », une initiative menée par l’association Kisany. En achetant une trousse ou un torchon solidaire, vous faciliterez l’accès à l’emploi et contribuerez à l’épanouissement des femmes africaines.

Objectif : Garantir 10 000 heures de travail aux femmes africaines

Partout dans le monde, les femmes sont encore trop souvent victimes d’inégalités. Ces injustices sont plus marquées dans certaines régions du globe, en particulier dans les pays en voie de développement. Afin de lutter contre ce fléau, la fondation Sisley a décidé de soutenir pour la troisième fois « Give Work », un projet solidaire mis en place par l’association Kisany. Pour apporter votre pierre à l’édifice de la solidarité, il vous suffit d’acheter une trousse ou un torchon brodé. Chaque article est fabriqué avec du lin belge Libeco par une femme de la République démocratique du Congo et représente une journée de travail. En achetant un des produits proposés sur le site Kisany Give Work, vous permettrez aux femmes congolaises de continuer à travailler, de s’épanouir et de lutter contre la pauvreté.

A propos de l’association Kisany

Fondée par Nicole Esselen, Kisany est une association belge qui forme des femmes d’Afrique de l’Est afin qu’elles puissent devenir brodeuses et couturières professionnelles. Elle constitue un tremplin pour les femmes africaines qui souhaitent lutter contre la pauvreté et les inégalités grâce au travail. Outre des ateliers de broderie, l’association propose un accès gratuit aux soins et un micro-crédit pour que les bénéficiaires puissent se loger dignement.

 

Crédit photo : Sysley

Solidarité : Journées du numérique à Lyon les 6 et 7 septembre

Solidarité : Journées du numérique à Lyon les 6 et 7 septembre

L’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI) organisera à Lyon les 6 et 7 septembre deux journées entièrement dédiées à l’ère digitale. Elles permettront au grand public de se familiariser avec les outils numériques qui représentent l’avenir de l’insertion sociale et professionnelle de demain.

Le numérique, une mer d’opportunités à saisir

Il y a des trains qu’il ne faut pas rater. Celui du numérique est aux yeux de l’ANLCI un engin technologique essentiel à la vie sociale et professionnelle de demain, à bord duquel tout le monde doit pouvoir monter, y compris les personnes confrontées à l’illettrisme. C’est pourquoi elle organisera à Lyon les 6 et 7 septembre ses Journées du numérique. Pendant deux jours, seront mises à l’honneur les initiatives qui visent à rendre les outils numériques plus accessibles aux personnes qui ont des difficultés à lire et à écrire.

Plus de deux millions de personnes touchées par l’illettrisme en France

Près de 2 500 000 personnes éprouvaient des difficultés à lire ou à écrire en 2012 dans l’Hexagone. Ce phénomène est en train de reculer, notamment grâce à des collectifs tels que « Agir ensemble contre l’illettrisme » qui a reçu en 2013 le prestigieux label « Grande Cause nationale » remis par le Premier ministre en personne. La lutte contre l’illettrisme nécessite la mobilisation de différents acteurs publics et privés à échelle nationale, régionale et locale : gouvernement, collectivités, associations, fondations, entreprises… Si vous souhaitez participer aux Journées du numérique organisées par l’ANLCI, pensez à remplir votre formulaire d’inscription en ligne disponible à l’adresse suivante : https://www.eventbrite.fr/e/billets-les-journees-du-numerique-de-lanlci-25695210065.

Le musée de Louis de Funès menacé de fermeture, les fans mobilisés

Le musée de Louis de Funès menacé de fermeture, les fans mobilisés

Ouvert il y a deux ans dans le domaine du château de Clermont, ancienne propriété de Louis de Funès, « Le Musée de Louis » pourrait définitivement fermer ses portes en octobre 2016. La directrice Roselyne Duringer, lance un appel au secours.

Louis de Funès et le château de Clermont, une grande histoire d'amour

Le château de Clermont a toujours éveillé en Louis de Funès une affection particulière. C'est pourquoi il a décidé de le racheter en 1967, à la famille de sa femme. Aujourd'hui, la bâtisse n'appartient plus aux descendants de l'acteur. Mais cela n'a pas empêché Charles et Roselyne Duringer de louer une partie de l'ancien domaine, afin d'y implanter « Le Musée de Louis » en 2014. Ce projet, appuyé par Patrick et Olivier de Funès, les fils du grand comique, connaît rapidement le succès : des dizaines de milliers de visiteurs affluent pour admirer, entre autres, costumes de la Grande Vadrouille, photos rares de tournage, affiches de films et effets personnels du comique.

Racheter le domaine pour sauver le « Le Musée de Louis »

Aussi prisé soit-il, « Le Musée de Louis » est aujourd'hui menacé de disparition. Le propriétaire actuel du château de Clermont envisage en effet de vendre le domaine à la fin du bail, au printemps 2017. Malheureusement, l'association qui gère le musée n'a pas les moyens financiers de le racheter. C'est pourquoi Roselyne Duringer cherche à mobiliser les fans de Louis de Funès. Une pétition, rassemblant déjà plus de 20 000 signataires, circule pour tenter d'obtenir l'aide du département. Un appel aux mécènes a également été lancé, et il est possible à tous de faire un don sur le site du musée.

[BEST-OF] Découvrez 4 figures de l’intérêt général

[BEST-OF] Découvrez 4 figures de l’intérêt général

Cet été, retrouvez les entretiens de porteurs de projets ambitieux (fonds de dotation, ONG, association réseaux, etc…) qui ont en commun de s’engager pour l’amélioration de notre monde. Formation, recherche, humanitaire, promotion des projets artistiques sont au programme de l’été sur carenews.com.

#1 Réseau National des Maisons des Associations

« Les activités des associations sont complémentaires de l’action publique », Carole Orchampt – Déléguée Générale du Réseau national des Maisons des Associations

Le Réseau National des Maisons des Associations a pour mission d’accompagner et de soutenir les associations françaises, par le biais de formations et de mutualisation des ressources. Carole Orchampt nous parle de son parcours et de ses ambitions pour RNMA.

 

#2 Gynécologie sans frontières

« Une crise sanitaire dont les femmes sont les premières victimes s’amplifie de jour en jour. », Richard Matis – Vice-Président de Gynécologie Sans Frontières

Gynécologie Sans Frontières est une ONG qui soutient les structures sanitaires existantes à l’international. Impliquée à l’international - comme en Afrique ou à Haïti - GSF est aujourd’hui présente en France dans les camps de migrants. Richard Matis confie à carenews.com sa honte de la France et fait le point sur la situation dramatique des camps de réfugiés français.

 

#3 Fondation Bordeaux Université

« C’est clairement sur la formation qu’il faut lever de l’argent, et surtout sur l’internationalisation de la formation », Rodolphe Gouin – Directeur Général Fondation Bordeaux Université

La Fondation Bordeaux Université rassemble deux universités et trois écoles, dont Sciences Po Bordeaux. Elle tend à soutenir et à accompagner la recherche bordelaise en encourageant les équipes prometteuses et les projets novateurs.

 

#4 Fonds de dotation InPact

« Il faut que le fonds grandisse et que nous ayons la voilure nécessaire pour nous y investir. », Laurence Drake – Fonds de dotation Inpact

Le Fonds de dotation InPact soutient des projets artistiques qui offrent des processus participatifs aux personnes en difficulté. Laurence Drake nous révèle ce qu’elle entend par « faire œuvre ensemble ».

 

Les clients de Bouygues Telecom appelés à parrainer un projet associatif

Les clients de Bouygues Telecom appelés à parrainer un projet associatif

Soucieuse d'accompagner l'engagement associatif en France, La Fondation Bouygues Telecom lance son 6e appel à projets destiné aux clients de l'entreprise. Dix initiatives seront soutenues cette année, à hauteur de 10 000 € chacune.

Les modalités de l'appel à projets

L'appel de la Fondation d'Entreprise Bouygues Telecom s'adresse aux clients de Bouygues Telecom, souhaitant parrainer une association dans laquelle ils sont engagés. Pour être retenue, l'association doit être porteuse d'un projet auquel les nouvelles technologies sont susceptibles d'apporter une solution novatrice. Ce projet doit, au choix :

·      s'inscrire dans le domaine de la solidarité et permettre d'améliorer le quotidien des personnes en difficulté médicale ou sociale ;

·      s'inscrire dans le domaine de l'environnement et viser à sensibiliser le grand public quant aux moyens d'agir pour préserver la planète.

Les dossiers de candidature sont à déposer avant le 31 août 2016 sur le site dédié :  http://projets.fondation.bouyguestelecom.fr/.

Les lauréats seront annoncés le 20 novembre et leur accompagnement débutera à partir de janvier 2017.

Solidarité, langue française et environnement

Intégrée dans les actions de mécénat du groupe Bouygues SA, la Fondation d'Entreprise Bouygues Telecom privilégie trois grands axes d'intervention : la solidarité, la langue française et l'environnement. En plus de soutenir des associations parrainées par les clients et les collaborateurs de Bouygues Telecom, elle est notamment engagée auprès de la Fondation Nicolas Hulot. Elle est également à l'origine du Prix Nouveau Talent, un prix littéraire destiné à donner les moyens à un jeune écrivain de publier son premier roman. De plus, elle compte parmi ses partenaires majeurs l'association Petits Princes qui œuvre pour réaliser les rêves d'enfants et d'adolescents gravement malades.

Amazon et Greenweez favorisent le don en nature en ligne

Amazon et Greenweez favorisent le don en nature en ligne

L'Agence du don en nature (ADN) se rapproche des acteurs influents du commerce en ligne, afin de démultiplier les dons de produits non alimentaires par les particuliers. Après une collaboration en mars avec Amazon, une deuxième opération suivra sur Greenweez à la rentrée.

Le e-commerce pour accélérer les dons

Les particuliers sont aujourd'hui de plus en plus sensibilisés au don en nature. Pour accélérer encore cette tendance, l'ADN a décidé de faire appel à la générosité des internautes. En mars dernier, une première collecte a été effectuée en partenariat avec Amazon. Les consommateurs avaient la possibilité d'ajouter à leur panier des produits d'hygiène, d'entretien et de puériculture destinés à des associations. Malgré un volume collecté en-deçà des attentes, s'expliquant par le prix élevé des produits proposés au don, cette opération a permis à l'ADN de bénéficier d'une visibilité importante et de se faire davantage connaître auprès du grand public. Dès la rentrée, ce sera au tour de Greenweez, leader des courses bio en ligne, de mettre en place une collecte du même type.

Le rôle clé des industriels et distributeurs

Très active dans le secteur du don en nature, l'ADN travaille avec de nombreuses entreprises depuis sa création en 2009, comme l'Oréal, Procter & Gamble, Carrefour ou encore Leroy Merlin. Elle récupère les fins de série et autres produits neufs non alimentaires dont ces fabricants et distributeurs souhaitent se débarrasser, et les stocke dans son entrepôt de Saran (Loiret). Ces produits sont ensuite triés et répertoriés dans un catalogue virtuel accessible aux associations, qui les redistribuent aux personnes dans le besoin. Une démarche solidaire efficace, qui permet de lutter à la fois contre la précarité en France, le gaspillage et le surplus de déchets.

[BEST-OF] Les musées et leurs mécènes

[BEST-OF] Les musées et leurs mécènes

Mécénat d’entreprise et initiatives culturelles font aujourd’hui la force des musées. Cet été, carenews.com vous propose de revenir sur les actions qui ont rythmé nos institutions culturelles.

#1 Le mécénat d’entreprise : compétition entre les musées ?

La hausse des dépenses des institutions culturelles incite ces dernières à faire de plus en plus appel à la générosité des entreprises. La compétition des musées est aujourd’hui mondiale. La course au mécénat d’entreprise entraîne une compétition exacerbée entre les différentes institutions culturelles qui souhaitent accueillir les expositions les plus illustres.

 

#2 Des œuvres d’Orsay restaurées grâce au mécénat du Crédit Agricole Île-de-France

Crédit Agricole Île-de-France Mécénat a permis de restaurer trois grands formats du Musée d’Orsay.  Après avoir soutenu la recherche médicale, Le Crédit Agricole Île-de-France a souhaité soutenir l’un des plus prestigieux musées de Paris. Le public aura désormais la possibilité de découvrir la restauration de ces tableaux lors de leur visite.

 

#3 Mazars mécène du musée d’art moderne de Paris pour « Warhol Unlimited »

La société d’audit, de comptabilité, de fiscalité et de conseil Mazars est l’un des mécènes de l’exposition « Warhol Unlimited » du Musée des Art Moderne de Paris. Selon le co-PDG du groupe, l’exposition est en parfaite adéquation avec les valeurs du groupe, celles de la « transmission, d’intérêt public et d’ouverture ».

 

#4 En Allemagne, l’intégration des migrants passe par les musées

En Allemagne, un nouveau projet culturel œuvre pour l’intégration par la cultur, en formant des migrants à des visites guidées en arabe. Les nouveaux arrivants peuvent ainsi découvrir rapidement leur nouvel environnement par le prisme de la culture, du patrimoine et de l’histoire.

[SAGA MÉCÉNAT] LES GRANDES FONDATIONS CULTURELLES : Vuitton sous vide

[SAGA MÉCÉNAT] LES GRANDES FONDATIONS CULTURELLES : Vuitton sous vide

Découvrez tout au long de l'été la saga du mécénat culturel sur carenews.com. Bernard Hasquenoph, fondateur de Louvre pour tous, décrypte pour nous l'histoire des plus grandes fondations d'entreprises françaises. Le troisième épisode décrypte l'histoire de la Fondation Louis Vuitton.

C'est d'abord une coquille vide. Un bâtiment à l'histoire mouvementée dont personne ne savait ce qu'il contiendrait avant son inauguration en 2014. Tombé vingt ans plus tôt dans l'escarcelle de LVMH avec le rachat du groupe Boussac qui en avait la concession, le Jardin d'acclimatation, propriété de la Ville de Paris, offrait un superbe emplacement dans le bois de Boulogne. Est-ce pour cela que le groupe de luxe le conserva ? Possible, car gérer un mini parc d'attractions n'est pas vraiment son coeur de métier.

Si sa passion pour la musique était connue, comme tout grand patron, Bernard Arnault, son PDG, était aussi collectionneur à titre personnel. De peintures, surtout de la première moitié du XXème siècle. Est-ce l’annonce en 2000 par son éternel rival François Pinault de construire son propre musée d’art contemporain près de Paris qui déclencha les opérations ? Arnault, ébloui par le musée Guggenheim de Bilbao, commanda discrètement à Frank Gehry, son architecte, un écrin pour sa future Fondation Louis-Vuitton, du nom de la marque la plus emblématique du groupe, sa poule aux oeufs d’or.

En 2006, alors qu'en froid avec l’administration, Pinault renonçait à implanter son musée en France, le projet d’Arnault était officialisé, soutenu par l'Etat et la Ville de Paris qui modifiait son plan local d'urbanisme (PLU) pour permettre la construction dans une zone pourtant protégée. Tandis que les travaux démarraient pour une ouverture en 2010, une collection d’art contemporain était constituée de toutes pièces, acquise par la Fondation, sans que ne soit exclu qu'Arnault prête ses oeuvres. Mais trois ans plus tard, après de multiples rebondissements judiciaires, le permis de construire et le PLU tombèrent, contestés par une coordination d'associations locales. Il faut dire qu’en face, on rivalisait d’imagination pour contourner les obstacles. Vous comptez quatre étages au bâtiment ? Un mirage. Ce sont des mezzanines et l'unique étage autorisé fait 46 mètres de haut ! Mieux encore : en 2011, la situation bloquée, des députés de gauche et de droite s’accordèrent pour glisser dans une loi sur le livre numérique un amendement sans rapport, juste pour autoriser le chantier. Ce qu’on appelle un cavalier législatif. Rien n'arrête LVMH.

Ainsi, la
Fondation Louis Vuitton ouvrira avec quatre ans de retard, inaugurée en grande pompe par le président de la République et une ribambelle d’happy fews, couronnement d'une stratégie d'artification des marques LVMH vieille de vingt ans. L'édifice en forme de nuage fera son effet, même si sa circulation intérieure reste complexe. Généreux, Bernard Arnault annoncera que le bâtiment reviendrait à Paris dans 50 ans, principe même d’un bail emphytéotique. Depuis, la Fondation poursuit sa mission de rendre l’art accessible au plus grand nombre – à 14 euros l'entrée - à travers des expositions spectaculaires parfaitement scénographiées, tout en s’en servant pour les intérêts du groupe : visites offertes à ses meilleurs clients, soirées privées, défilés… On n'est jamais mieux servi que par soi-même.


Bernard Hasquenoph, fondateir de Louvre pour tous

Sources : “La Passion créative“, Bernard Arnault, éditions Plon, 2000 ; La Croix, 2 octobre 2006 ; Dalloz.actualite.fr, 21 juin 2012 ; Libération, 19 octobre 2014.

L'information en direct des associations et des mécènes