Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

La campagne de beauté solidaire Bold is Beautiful de Benefit est de retour !

La campagne de beauté solidaire Bold is Beautiful de Benefit est de retour !

Séisme en Equateur : la fondation Veolia envoie 3 ingénieurs volontaires

Séisme en Equateur : la fondation Veolia envoie 3 ingénieurs volontaires

COUP DE CŒUR : s'insérer en travaillant la terre

COUP DE CŒUR : s'insérer en travaillant la terre

En retard pour la fête des mères?

En retard pour la fête des mères?

Carenews, l'actualité des associations, du mécénat et de la philanthropie

[RADIO]Le mécénat de Azureva et le tourisme social et solidaire

[RADIO]Le mécénat de Azureva et le tourisme social et solidaire

Didier Meillerand reçoit dans l’émission À But Non Lucratif (BFM Business Radio – 22 mai 2016) des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS). Cette semaine le mécénat de Azureva en faveur du tourisme social et solidaire, avec Jean Pochoy, président d’Azureva, Christophe des Roseaux, directeur des investissements tourisme loisirs culture de la Caisse des Dépôts, Alain Cezac maire de Mur-de-Barrez, Cathy Darietto, fondatrice de l’association Après la Pluie et Sylvain Crapez, délégué général de l’UNAT.

Azureva est une association spécialiste des vacances en famille, historiquement dédiée aux salariés de la Poste, qui gère 36 villages vacances et réalise 55 millions de chiffres d’affaires. Elle emploie 190 CDI ainsi que des saisonniers. Azureva est un des acteurs du tourisme social et solidaire. En France le tourisme social et solidaire représente 5 millions de vacanciers sur 1 800 implantations touristiques et 5% du chiffre d’affaires global du secteur. Les entreprises sociales et associations du secteur du tourisme social et solidaire, engagées pour le départ en vacances du plus grand nombre, les vacances pour tous, sont notamment fédérées par l’UNAT, union  nationale des acteurs du tourisme, une association reconnue d’utilité publique créée en 1920.

Le groupe Caisse des Dépôts intervient en investisseur, sur ses fonds propres, aux côtés des opérateurs de tourisme. Une partie de ses résultats est investie dans des projets d’intérêt général, notamment pour la rénovation du patrimoine immobilier, nécessaire pour le développement économique touristique. En matière d’emploi la moyenne est de 22 ETP par village vacances, une des raisons qui poussent les collectivités territoriales à s’investir dans le développement du tourisme, notamment celui, engagé, des vacances pour tous. Alain Cézac, maire de Mur-de-Barrez précise que « les territoires ont besoin de valoriser leurs espaces pour les faire mieux connaître et aussi de financements » et qu’elles ont un rôle de facilitateur : « la volonté politique joue un grand rôle dans la réussite des projets ». L’économie sociale et solidaire permet aussi de compléter les baisses de financements publics et d’aménager de manière plus durable, de façon collective, la ruralité.

L’association Après la pluie est soutenue par le mécénat de Azureva. Elle a pour but d’améliorer le quotidien d’enfants atteints de cancer. Après la Pluie organise notamment Glisse en cœur chaque mois de mars au Grand-Bornand qui est le premier événement caritatif de la montagne en France. Azureva soutient cet événement qui a permis de récolter 309 000 euros en début d’année. L’an prochain Glisse en cœur se tiendra au bénéfice de l’association ELA. Avec JeanPochoy, leur président, 19 salariés d’Azura ont participé à la course et montré qu’au-delà des vacances sociales et solidaires, qui sont un moyen d’accompagner les familles des enfants malades pour des séjours reconstituants, la participation de l’entreprise, concrètement, aux actions de l’association, est un plus, bénéfique pour tous.

Un portail commun de valorisation des vacances solidaires, lesvillagesvacances.com a été mis en place par l’UNAT qui montre l’importance de la co construction.

Rubrique digitale #ABNL : cette semaine Nicolas Violette de Common Cents revient sur la solidarité « ubérisée » et plus particulièrement sur l’association Bénévoles at Home qui met en relation au travers d’une appli mobile des bénévoles et des gens dans le besoin. Dons, signalements de SDF, l’appli facilite la générosité avec ses « anges gardiens ». Son coup de cœur : Football for Good en Ouganda.

Rubrique Associations de Olivier Cueille, co-fondateur de MicoDon : le bilan des associations et le compte emploi des ressources (CER).

L'émission À but non lucratif est diffusée sur la radio BFM Business le dimanche à 14h. Vous pouvez retrouver le podcast de l'émission sur Bfm.com ainsi que sur son fil twitter @abutnonlucratif. Animée par Didier Meillerand À but non lucratif propose aux auditeurs la mise en lumière d’une initiative positive, solidaire, caritative ou humanitaire financée par une entreprise et portée par ses valeurs humaines ou de responsabilité sociale, dans le champ économique du Non Profit Business.

La campagne de beauté solidaire Bold is Beautiful de Benefit est de retour !

La campagne de beauté solidaire Bold is Beautiful de Benefit est de retour !

La grande opération internationale "Bold is beautiful" est de nouveau en haut de l'affiche en 2016. Forte du succès de l'année précédente, la marque de cosmétiques Benefit renouvelle le dispositif durant tous le mois de juin prochain. Au cours de cette période, tous les bénéfices réalisés par les bars à sourcils de l'enseigne américaine (les Brow Bars) seront reversés à des associations qui viennent en aide aux femmes ! Une programme caritatif qui nous fait les yeux doux.

"Oser avoir confiance en soi", "croire en ses rêves", voici les messages véhiculés par le nouvelle campagne solidaire "Bold is beautiful". Symbolisé par une super héroïne, le projet a pour ambition de soutenir les associations qui aident les femmes mais aussi de permettre à toutes les clientes de se sentir belle, bien dans leur corps et de s'épanouir. Le dispositif et la communication qui l'accompagne apparaissent comme une façon ludique et coloré d'agir en faveur de la cause féminine. Le montant généré par les clientes du Brow Bars permettra de soutenir vingt associations dans 9 pays soutenant les femmes à travers sous le prisme de l'éducation et le mentorat, le soutien économique et l'accès au bien être.

En 2015, deux associations françaises avait été choisies par Benefit Cosmetics pour bénéficier du programme dont l'association Belle et Bien qui réalise des ateliers beauté pour les femmes touchées par le cancer ainsi que Force Femmes dont le rôle est d'accompagner les femmes de plus de 45 ans dans leurs démarches de retour à l'emploi et de création d'entreprise. Véritable réussite l'an passé avec 2,9 millions de dollars récoltés, soit 170 000 épilations de sourcils, la marque américaine s'est fixé un objectif de 4 millions de dollars en 2016 en diffusant l'opération dans 5 pays supplémentaires (Espagne, Singapour, Canada, Irlande, Emirats Arabes Unis) en plus des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de l'Australie et de la France. Les supers-héroïnes de la beauté solidaires n'ont pas de frontières !

Source

Crédit Photo

Séisme en Equateur : la fondation Veolia envoie 3 ingénieurs volontaires

Séisme en Equateur : la fondation Veolia envoie 3 ingénieurs volontaires

Le séisme qui a sévi en Équateur en avril dernier a provoqué un grand élan de solidarité. La fondation Veolia a envoyé sur place trois ingénieurs volontaires, ainsi que du matériel. Ils se sont envolés avec les 30 militaires détachés par le ministère de l’Intérieur.

Le traitement de l’eau, la priorité française

À l’instar des militaires envoyés sur place, les trois ingénieurs envoyés par la fondation Veolia sont spécialisés dans le traitement de l’eau. C’est dans ce domaine que la France souhaite concentrer son action en Équateur, comme l’ont déclaré dans un communiqué les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères. La Fondation a également fourni une partie des 21 tonnes de matériel embarquées, notamment trois des quatre unités de traitement de l’eau.

Veoliaforce, un réseau précieux

La Fondation est parvenue à mobiliser rapidement des volontaires grâce à Veoliaforce, un réseau de 500 collaborateurs prêts à intervenir dans les situations d’urgence. « Depuis l'annonce du séisme, la Fondation est en contact régulier avec nos collègues d'Interagua, une filiale de Veolia basée à Guayaquil, en Equateur », a rapporté Veolia. « Nos trois volontaires partis samedi viennent renforcer l’équipe de volontaires d'Interagua déjà formés, et compléter le dispositif en matériel présent sur place. » Ce n’est pas la première fois que la fondation met son expertise au service des populations sinistrées. Elle a déjà répondu présent suite aux séismes qui ont dévasté Haïti en 2010 et le Népal en 2015.

« Marquez pour le patrimoine », le crowdfunding sportif du CMN

« Marquez pour le patrimoine », le crowdfunding sportif du CMN

À l'occasion de l'Euro 2016 qui se déroulera entre le 10 juin et le 10 juillet, le Centre des monuments nationaux lance une campagne originale de mécénat participatif : « Marquez pour le patrimoine ! » Cette opération est la rencontre entre le patrimoine et le sport en cette période estivale. Le projet est financé à 100% grâce à la générosité du Crédit Agricole et de l'agence Rosbeef!. Associant patrimoine et originalité, le CMN installera 22 baby-foot au sein de 14 monuments nationaux entre le 1er juin et le 31 juillet 2016. Une occasion pour les visiteurs de partager un moment de convivialité autour d'un jeu sportif fédérateur, mais aussi pour le CMN de pouvoir réaliser une campagne de financement participatif afin de lever des fonds pour la restauration de ces monuments.

« Marquez pour le patrimoine ! », que vous soyez un fan inconditionnel du ballon rond, un amateur enchanté par l'engouement que soulève les évènements sportifs internationaux, un compétiteur dans l'âme, un Zinedine Zidane des baby-foot, venez découvrir cette opération lancée par le CMN au cœur de 14 monuments nationaux, et lancez-vous dans un match effréné dans de prestigieux lieux culturels !

 

Un cadre inédit, des baby-foot encore jamais vus

Pour l'occasion, Bonzini, leader français sur le marché du babyfoot et partenaire privilégié de ce dispositif a confectionné des baby-foot sur-mesure : hauts en forme avec des baby-foot de plus 7,5 mètres de long (une dimension rééditée depuis sa création pour la Coupe du Monde de 1998), et en couleur avec des baby-foot spécialement habillés aux couleurs de l'opération.

Des baby-foot personnalisés  ! Notamment au palais du T labellisé « Tourisme et handicap » qui accueille un baby-foot accessible pour les personnes à mobilité réduite. Mais aussi, la villa Savoye qui accueille un baby-foot épuré et moderniste tout en transparence, reprenant les codes de l’architecture de Le Corbusier.

Une tarification exceptionnelle ! C'est très simple, pour 1€ seulement, les visiteurs auront la possibilité de faire une partie de jeu, mais aussi de repartir avec le ballon de la partie en guise de souvenir. Les fonds levés contribueront à la restauration de monuments du CMN tel que : la villa Cavrois, la chapelle- Saint Pierre par exemple.

Le Crédit Agricole et l'agence de publicité indépendante Rosbeef! sont les mécènes de cette opération.

 

Photo : Fred Dumur

Solidarité : 200 kits dignité destinés aux réfugiés financés par la publicité

Solidarité : 200 kits dignité destinés aux réfugiés financés par la publicité

Le 8 mai dernier, Gooded a lancé sur son site Internet une campagne ayant pour objectif le financement de 200 kits dignité pour 200 familles de réfugiés. Pour y participer, il vous suffit de regarder les publicités publiées sur Gooded.com.

Améliorer la qualité de vie des réfugiés en 20 secondes

La solidarité a plusieurs visages, et il n’est pas toujours nécessaire de se rendre personnellement sur les zones de conflits pour participer à un projet humanitaire. Depuis le dimanche 8 mai, Gooded offre la possibilité de soutenir facilement et efficacement les réfugiés en Grèce qui ont été contraints d’abandonner leur pays déchirés par la guerre ou les catastrophes naturelles. Pour ce faire, il suffit d’aller sur Gooded.com et de visionner des publicités d’une durée de 20 secondes. Ainsi, vous permettrez à 200 familles de réfugiés de bénéficier d’un kit dignité qui leur permettra de se nourrir, d’avoir un abri et d’améliorer leur hygiène. Chaque kit familial se compose d’une bassine en plastique, d’un jerrycan, de lingettes, de gel hydro-alcoolique, d’un shampooing et d’un coupe-ongles. Ce projet mis au point en partenariat avec Solidarités International vise à protéger la dignité des réfugiés et de les accompagner au mieux pendant cette épreuve difficile.

Les réfugiés du camp d’Idomeni, bénéficiaires du projet

Près de 60 millions de personnes ont dû fuir leur pays contre leur volonté afin de sauver leur vie, soit l’équivalent de la population française. Les kits dignité seront distribués à des familles réfugiées qui se trouvent dans le camp d’Idomeni, au nord de la Grèce, un camp qui accueille aujourd’hui près de 11 000 personnes.

[D'AILLEURS] L'appel aux dons d'une ONG musulmane fait polémique au Royaume-Uni

[D'AILLEURS] L'appel aux dons d'une ONG musulmane fait polémique au Royaume-Uni

Le 23 mai, la principale association caritative musulmane britannique lancera un appel aux dons au moyen d'affichage sur les flancs des bus. Une mesure qui ne semble pas faire l'unanimité. « Subhan Allah » se traduisant par « Gloire à Dieu » en arabe est le message qui figurera sur les affichages qu'arboreront 640 bus du Royaume-Uni. Une opération lancée par Islamic Relief, une association caritative musulmane, qui de son nom se veut de « soulager » les maux de ce monde que sont la faim, l'illettrisme ou encore les maladies. 

Islamic Relief décide de lancer un appel au dons à deux semaines du début du Ramadan. Un choix stratégique pour encourager les dons d'une part et de faire évoluer les mentalités sur la signification de cet événement pour la communauté musulmane d'autre part. Le Ramadan est un mois spécial, un mois de jeûne, sous le signe du recueillement spirituel, et notamment du dons de soi vis-à-vis des plus démunis. Le Ramadan se révèle être une période propice à la générosité de la communauté musulmane. En effet, d'après des estimations réalisées par Imram Madden, dirigeant d'Islam Relief les musulmans britanniques seraient des donateurs particulièrement généreux. Des dons qui s'élèveraient à 100 millions de livres sterling (126 millions d'euros) versés aux ONG caritatives durant la seule période du Ramadan. Ces chiffres s'expliquent par le fait que c'est durant cette période que les musulmans choisissent de satisfaire le zakat, une aumône traditionnelle, pilier des fondements de l'islam. Islamic Relief espère à travers cet appel aux dons renforcer les actions menées dans 33 pays à travers le monde. Imram Madden défend la légitimité de cette campagne publicitaire. Selon lui, elle est le moyen de célébrer mais surtout remercier pour les progrès déjà réalisés dans la lutte contre la pauvreté et voir le Ramadan comme l'opportunité de poursuivre le soutien apporté, un soutien fort et impactant pour les populations en besoin.

L'initiative ne semble pas recueillir l'accord de tous. Une polémique est étroitement corrélée à la récente élection du maire de Londres Sadiq Khan dont la confession religieuse est musulmane. La capitale britannique compterait 3 millions de musulmans selon le Daily Mail. Les associations chrétiennes protestent et pointent du doigt le manque d'équité. Elles estiment ne pas avoir bénéficier d'une bienveillance équivoque, il y'a quelques mois de cela. A la suite d'une demande qui était de diffuser dans les cinémas londoniens, une vidéo de 1 minute de l'archevêque de Canterburry. Une demande qui fut refusée, sous le motif de crainte de heurter la sensibilité de certains spectateurs. Cependant avec l'arrivée du nouveau maire de la ville, la communauté chrétienne espère retrouver foi en une équité, où les associations religieuses pourraient s'exprimer davantage. Comme le mentionne BFM TV, Simon Calvert, membre du Christian Institute, espère que ces réclames mentionnant Allah donnent le "signal du commencement d’une nouvelle ère où la foi chrétienne pourra s’exprimer davantage, elle qui semble être devenue persona non grata."

 

Source

La fondation ADREA lance un appel à projet sur la fin de vie des 15-30 ans

La fondation ADREA lance un appel à projet sur la fin de vie des 15-30 ans

Depuis sa création en 2012, la fondation d'entreprise ADREA s'investit au service de la prise en charge de la fin de vie, comme son cœur de mission. La fondation soutient et accompagne fréquemment des projets en rapport avec cette thématique. Elle dédie son prochain appel à projets à l'accompagnement des derniers instants des adolescents et jeunes adultes de 15 à 30 ans. La date limite de dépôts de candidature sera le 2 septembre 2016.

« La protection de la fin de vie des jeunes » est la ligne directrice des actions de la Fondation ADREA, qui guide et oriente ses interventions. Ainsi comme le revendique la présidente de la fondation, Christiane Hubert : « Notre objectif est de soutenir les projets d’intérêt général de nature à protéger ceux qui vivent leurs derniers moments autant que ceux qui les accompagnent, les aident, les soignent, les soulagent ». La fondation d'entreprise ADREA œuvre pour améliorer le confort et la dignité des personnes malades, handicapées ou agées. De ce fait, la fondation lance un appel à projets à destination de toutes celles et ceux capable d'apporter des dispositifs innovants pour améliorer les qualités en terme d'accompagnement des adolescents et jeunes adultes agés entre 15 et 30 ans en situation de fin de vie. Pour la diffusion de cet appel à projets, la Fondation ADREA a eu l'honneur d'accueillir une grande championne. Championne du monde en saut en longueur et double championne d'Europe, Elyse Lesueur, 27 ans s'est engagée pour cette cause. Elle a pris la parole devant la caméra afin de réaliser une vidéo promouvant l'appel à projets. Une vidéo, a été diffusée sur les réseaux sociaux tel que Facebook, Twitter, Youtube, mais aussi sur le site de la fondation.

Conditions d'éligibilité

Cet appel à projets s'adresse à toutes les organisations à but non lucratif, acteur et moteur de l'intérêt général en France. Les projets doivent permettre une prise en charge du patient en fin de vie à son domicile ou dans un milieu non médicalisé. Les projets peuvent être déjà en cours de réalisation ou bien expérimentaux. La date limite de dépôts des dossiers est le 2 septembre 2015.

[RADIO] FEHAP, SOS Séniors, Nutrisens, mécénat & ESS pour Silver Fourchette 2016

[RADIO] FEHAP, SOS Séniors, Nutrisens, mécénat & ESS pour Silver Fourchette 2016

Didier Meillerand reçoit dans l’émission À But Non Lucratif (BFM Business Radio – 27 mars 2016) quatre acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS). En question les actions de la Fédération des établissements hospitaliers d’aide à la personne, du groupe SOS et de l’entreprise Nutrisens mécène du concours Silver Fourchette. Avec Yves-JeanDupuis, directeur général de la FEHAP, Georges Devesa, directeur général de Nutrisens, Maryse Duval, directrice générale de SOS Séniors et Eric Bonnabaud, cuisinier dans un Ehpad à Metz vainqueur de Silver Fourchette 2015.

Yves-Jean Dupuis est directeur général de la FEHAP, la fédération des établissements hospitaliers d’aide à la personne, qui rassemble 4000 établissements comme l’Institut Mutualiste Montsouris à l’Hôpital St Joseph à Paris, Lyon ou Marseille. La FEHAP est une entreprise privée non lucrative au service de l’intérêt général dont l’objectif est le coût le plus faible pour le bénéficiaire, alors que le vieillissement est un enjeu majeur des prochaines années.

Nombre de ses établissements sont des  EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, appelées communément maisons de retraite) dans lesquelles est organisé le concours Silver Fourchette (finale le 23 mai prochain) qui entend montrer que la cuisine dédiée aux seniors est aussi source de plaisir, d’innovation et de créativité. Selon Yves-Jean Dupuis « très souvent les grandes évolutions du champ de la protection sociale sont issues du secteur non lucratif, parce que plus souple et moins administratif que les pouvoirs publics, par exemple les dentistes ambulants ». Mais attention, il faut selon lui évaluer les pratiques avant de les diffuser car « l’innovation peut peser lourd si on n’en mesure pas les conséquences ».

L’entreprise Nutrisens est un mécène du concours Silver Fourchette. Pour Georges Devesa, directeur général, « ce concours parle de gastronomie, de convivialité, de partage » et c’est ce qui guide son entreprise, spécialisée dans l’alimentation spécifique utilisée notamment dans les EHPAD. Avec un chiffre d’affaires de 68 millions d’euros de chiffre d’affaires, la PME lyonnaise emploie 230 personnes à Lyon et se présente comme entreprise engagée avec la création et la recherche de produits adaptés aux besoins des personnes âgées, en collaboration avec des associations et les utilisateurs : « c’est un enjeu d’innovation pour accompagner le bien vieillir, et pour innover, il faut faire ensemble ». La dénutrition, conséquence des difficultés qu’ont les personnes âgées à se nourrir, est un enjeu car, précise Geores Devesa, «une personne âgée dénutrie coûte deux fois plus cher qu’une personne âgée non dénutrie ».

Le mécénat de Nutrisens pour le concours Silver Fourchette, à hauteur de 10 000 euros, s’accompagne aussi de mécénat de compétences. L’entreprise mécène a également été à l’origine du centre européen pour la nutrition.

Eric Bonnabaud est cuisinier aux Mirabelliers, une maison de retraite spécialisée dans la prise en charge d’Alzheimer à Metz. Il a gagné le concours Silver Fourchette en 2015. Pour lui ce concours est le moyen de valoriser un travail méconnu, dans des lieux où l’alimentation est un temps fort qui peut vite devenir pénible en fonction des conditions bucco-dentaires ou des difficultés de déglutition.  « L’enjeu et le jeu en valent la chandelle : servir un repas quasi identique pour tous, en utilisant des textures différentes ». Le parrain de la session 2016 de Silver Fourchette est Thierry Marx.

Le groupe SOS Séniors (qui appartient au Groupe SOS, première entreprise sociale européenne de 14 000 salariés) comprend 50 Ehpad dans lesquels la cuisine est internalisée. Pour Maryse Duval, directrice générale de SOS Séniors, « c’est l’efficacité économique au service de l’intérêt général, avec des services d’excellence : il n’est pas question de centres d’hébergement pour pauvres et ceux pour riches ». Le vieillissement de la population demande une adaptation constante des pratiques, on reste par exemple plus longtemps chez soi, et on arrive de plus en plus dépendant en Ehpad. Le groupe participe au concours Silver Fourchette parce que c’est une façon de positiver le sujet de l’alimentation dans les maisons de retraite et qu’on y parle de convivialité. SOS Séniors est aussi engagé avec l’association Pari Solidaire, labellisée La France s’engage, pour favoriser la colocation intergénérationnelle. Des binômes étudiants et séniors se forment, une façon de s’ouvrir à l’extérieur, comme avec le projet senior connect, qui coordonne les liens des résidents avec les services éxtérieurs. En matière d’impact des enquêtes de satisfaction sont réalisées pour améliorer les pratiques et mesurer les services rendus

 

Rubrique « Actualité du non-profit » : retrouvez toutes les actualités de l'intérêt général, du mécénat, des associations et de la philanthropie sur carenews.com. Des informations à faire passer ? Postez vos contenus sur le portail participatif carenews.com ! Cette semaine le baromètre Admical/CSA du mécénat, l’engagement sociétal de Kärcher pour l’association Face au Monde un visage pour la vie, l’opération solidaire les Boucles du Cœur de Carrefour pour l’association Laurette Fugain, les collectes de crowdfunding des Petites Pierres pour l’association Solidarités Nouvelles pour le logement et du musée de l’Armée pour la restauration de Vizir le dernier cheval de Napoléon, et le Salon des Solidarités.

Rubrique Global Signal de Antoine Colonna d’Istria, co fondateur de ProBono Lab : cette semaine les social impact bonds, les contrats à impact social.

L'émission À but non lucratif est diffusée sur la radio BFM Business le dimanche à 14h. Vous pouvez retrouver le podcast des émissions sur BFM.com sur la page À but non lucratif ainsi que sur son fil twitter @abutnonlucratif. Animée par Didier Meillerand À but non lucratif propose aux auditeurs la mise en lumière d’une initiative positive, solidaire, caritative ou humanitaire financée par une entreprise et portée par ses valeurs humaines ou de responsabilité sociale, dans le champ économique du Non Profit Business.

 

[LA MINUTE MECENAT] Carole Orchampt, déléguée générale du RMNA

[LA MINUTE MECENAT] Carole Orchampt, déléguée générale du RMNA

Baromètre du mécénat de l'Admical : le mécénat se porte bien en France

Baromètre du mécénat de l'Admical : le mécénat se porte bien en France

Le budget alloué aux actions de mécénat des entreprises françaises, estimé à 3,5 milliards d’euros, a connu une augmentation de 25%. Un chiffre qui illustre la révolution solidaire menée par les chefs d’entreprise.

170 000 entreprises mécènes

Dans son rapport sur le mécénat d’entreprise publié tous les deux ans, Admical révèle que les entreprises adhèrent de plus en plus au mécénat, et qu’elles sont de plus en généreuses. Actuellement, environ 170 000 organisations privées mènent des actions de mécénat en France et le total des fonds destinés à ce type de projet s’élève à 3,5 milliards d’euros (+25%). Pour François Debiesse, président d’Admical, ces chiffres marquent une nouvelle tendance. Pour lui, le « changement sociétal est en marche » : « De plus en plus de patrons sont conscients du potentiel d’innovation que le mécénat représente pour l’entreprise et ses salariés : l’entreprise de demain sera engagée ou ne le sera pas. »

Qui sont ces entreprises mécènes ?

Le nombre d’entreprises mécènes en France a enregistré une hausse de 2% en France en deux ans (14% contre 12% en 2014). Les grandes entreprises (plus de 250 employés) constituent les chefs de file de cette révolution. Près d’une sur deux a déjà pris le train du mécénat (47%). Le domaine social est le plus soutenu par les entreprises (22% du budget), suivi de la culture (15%) et de l’éducation (14%). Les actions sportives reçoivent un soutien important (48% des entreprises), mais le budget alloué est moins élevé que dans les autres domaines (12%). « Le mécénat irrigue désormais tous les secteurs de l’intérêt général, ce qui est une preuve importante de sa maturité. Ce qui compte, pour l’entreprise, c’est avant tout de soutenir un projet local ou régional », rapporte François Debiesse.

L'information en direct des associations et des mécènes