Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[CHIFFRE] Don sur salaire : MicroDON dévoile son baromètre 2018

[CHIFFRE] Don sur salaire : MicroDON dévoile son baromètre 2018
Le don sur salaire poursuit son ascension dans l’Hexagone. Le baromètre de MicroDON, entreprise spécialisée dans l’engagement des salariés (et historiquement dans l’arrondi en caisse puis sur salaire), témoigne de l’essor de la pratique en France, encore méconnue des entreprises comme des collaborateurs il y a quelques années. Le taux d’entreprises engagées a grimpé de 88 % en un an, et le nombre de salariés concernés de 68 %. Bilan.


 

Les entreprises cèdent à l’appel du don sur salaire

 

Alors que seules 34 entreprises pratiquaient le don sur salaire en 2014, elles sont aujourd’hui 293 à le proposer, ainsi que l’indique le baromètre 2018 du don sur salaire de MicroDON. Un bon considérable qui se traduit également par la multiplication des salariés engagés, qui ont quintuplé en seulement quatre ans. Un essor dû au contexte sociétal : 70 % des entreprises considèrent aujourd’hui la RSE comme “importante”, et 62 % des jeunes accordent une importance capitale à l’impact “environnemental et social” de la structure qui les embauche. La conséquence est directe sur le montant des dons récoltés, qui a augmenté de 64 % en un an, passant d’environ 467 000 à 767 000 euros entre 2016 et 2017.

 

Un large spectre d’engagement soutenu par une structuration du système

 

Bonne nouvelle pour l’économie sociale et solidaire, toutes les entreprises partagent sensiblement le même engouement, quelle que soit leur taille. Si les départements franciliens restent les plus actifs dans la pratique du don sur salaire, les entreprises jouent le jeu, puisque 78 % d’entre elles s’engagent en co-solidarité, en doublant les dons de leur salariés. Un succès que Micro-DON explique par une professionnalisation du système soutenu par la multiplication des éditeurs de paie comme ADP, Sage, Talentia ou Cegid, simplifiant la logistique du process et permettant sa diffusion au sein des entreprises. “Les millenials représenteront 75% des actifs dans le monde en 2030, rappelle Pierre-Emmanuel Grange, fondateur de microDON. Il est donc plus que jamais temps que les entreprises intègrent des dispositifs permettant de générer tout à la fois du sens et de la solidarité !”

 

 

, , , ,