Aidants : en 2019, on ne pourra plus dire que l'on ne savait pas...

Pour une année 2019 sous le signe de leur reconnaissance A tous les aidants et aux proches qu'ils soutiennent, j'adresse mes vœux pour que l'année 2019 se place sous le signe de la reconnaissance. Pas seulement de la gratitude, mais une reconnaissance concrète, traduite en mesures sociales tangibles.


La question des aidants est désormais arrivée à maturité.

L'année 2018 a vu naître un intérêt politique inédit, bien que la mise en œuvre de certaines initiatives importantes (notamment les propositions de loi «Dharéville» et «Guidez») ait été reportée dans la perspective d'un plan plus ambitieux.

C'est donc justement ce plan ambitieux que nous attendons maintenant.

Les résultats de la consultation citoyenne «Comment mieux prendre soin de nos aînés» confirme l'acuité de la question des aidants, indissociable du «prendre soin de nos aînés».

Un projet de loi «Autonomie» doit voir le jour dans le courant de l'année.

Quelle place occuperont dans ce vaste plan les mesures de soutien aux aidants :

-un congé de proche aidant financé ?

-un statut juridique qui ouvre des droits nouveaux ?

-des solutions de répit en nombre et diversité suffisants ?

-le développement rapide du relayage à domicile ?

-de l'information et du soutien adaptés à la grande variété des situations ?

-la formation fondamentale des professionnels de santé pour que le soutien à la santé de l'aidant s'inscrive dans leurs missions ?...

Il n'est plus possible aujourd'hui de dire que l'on ne connaît pas les besoins des aidants.

En 2018, de nouveaux rapports (celui de D. Gillot et celui de J. Lhuillier) sont venus enrichir, chiffrer, formaliser et faire partager la connaissance sur la question des aidants dans notre société.

Il arrive même aujourd'hui que cette question fasse l'objet de thèse de doctorat*. Ce n'est pas anecdotique, cela montre que la question a pénétré toutes les sphères de la société... jusqu'à l'université.

Entreprises et organismes de prévoyance réagissent d'ores et déjà, chacun selon son champ de compétences, pour mettre en œuvre des mesures de soutien aux aidants. Et je profite de cette nouvelle année pour saluer ceux d'entre eux, en France et en Belgique, avec qui nous avons eu le plaisir d'engager des partenariats innovants et prometteurs.

C'est tout un mouvement de fond qui est à l’œuvre, dont sont porteurs les aidants eux-mêmes qui s'identifient de plus en plus en tant que tels. Je souhaite que les pouvoirs publics viennent orchestrer ce mouvement, lui donner forme, moyens et cohérence, car en 2019 on ne pourra plus dire que l'on ne savait pas.

Pascal JANNOT.

Président fondateur de La Maison des Aidants®

Vice président du collectif "Je t'Aide"

 

 

, , , ,