[CALENDRIER DE L’APRÈS] Vœu n°9 : faire des jeunes les acteurs du changement

[CALENDRIER DE L’APRÈS] Vœu n°9 : faire des jeunes les acteurs du changement
  “Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde”, disait le Mahatma Gandhi. Cette formule empreinte de sagesse fait écho à notre dernier vœu de cette année pour l’économie sociale et solidaire (ESS), inspiré par les propositions d’Ericka Cogne, ministre de l’Éducation du Gouvernement ESSRULES et directrice générale de l’Institut Télémaque : inciter les plus jeunes à devenir les acteurs du changement de la société, en leur faisant découvrir l’entrepreneuriat social et le monde l’ESS.



 

 

L’ESS et les jeunes, un partenariat d’avenir

 

L’économie sociale et solidaire (ESS) connaît une attractivité grandissante auprès du grand public, et en particulier auprès des plus jeunes, qui sont de plus en plus nombreux à considérer que l’entrepreneuriat social est un moyen efficace de s’emparer des problématiques sociales et environnementales et de les résoudre. Selon le Baromètre de l’Entrepreneuriat Social (BES) établi par Convergences en 2017, 59 % des jeunes entre 18 et 24 ans sont attirés par le secteur de l’ESS, soit pour y travailler, soit pour y lancer leur propre structure.

 

Cependant, ce même baromètre fait état d’un certain manque de notoriété de l’ESS auprès du grand public : seuls 37 % du panel de personnes interrogées avait entendu parler de la notion d’entrepreneuriat social, et 61 % de la notion d’économie sociale et solidaire. Si ces chiffres sont en progrès depuis 10 ans, il reste un important travail de communication et d’information à effectuer auprès des jeunes, plus réceptifs et plus à même d’en tirer des conséquences sur leur avenir professionnel ou personnel.

 

 

“Change ta société”, des ateliers inspirants

 

Pour  Ericka Cogne, directrice générale de l’Institut Télémaque, aider les jeunes à préparer un avenir meilleur, pour eux et pour la société, est un combat de tous les jours. “Ma volonté est de faire prendre conscience aux jeunes qu’ils peuvent devenir les acteurs de la transformation positive de la société de demain, et que l’entrepreneuriat social n’est pas qu’un mode marginal d’entrepreneuriat mais bien un levier puissant pour répondre aux nouvelles problématiques mondiales”, affirme-t-elle.

 

Très concrètement, Ericka Cogne propose de mettre en place dans les écoles, les collèges, les lycées, en complément des cours d’enseignement civique et moral, des ateliers à thème “Change ta société”, pour sensibiliser les jeunes aux outils dont ils disposent pour être acteurs du changement, et faire naître, pourquoi pas, des vocations d’entrepreneurs sociaux.

 

 

 

, , , , , ,