[MERCATO] Jérôme Saddier, nouveau président d’ESS France

[MERCATO] Jérôme Saddier, nouveau président d’ESS France
À l’issue de l’assemblée générale d’ESS France, en décembre dernier, Jérôme Saddier en a été élu président à compter du 1er janvier 2019. Il succède à Roger Belot, président d’ESS France depuis sa création en 2014, et entend poursuivre les actions menées ces dernières années pour faire rayonner les valeurs de l’ESS.


 


 

Il y a du changement au sein d’ESS France : dans une même assemblée générale du 5 décembre 2018, Roger Belot n’a pas souhaité renouveler son mandat, et le délégué général Emmanuel Verny a annoncé son départ à la retraite.

 

La relève est incarnée par Jérôme Saddier, président de l’Avise depuis 2016, vice-président du Crédit Coopératif depuis juin 2018, et vice-président de la section française du CIRIEC (Centre international de recherches et d’information sur l’économie coopérative, publique et sociale), qui devient officiellement président d’ESS France le 1er janvier.


 

Jérôme Saddier, une carrière tournée vers l’ESS

 

Diplômé de sciences politiques et de relations internationales, Jérôme Saddier a occupé les fonctions de directeur général de la Mutuelle Nationale Territoriale de 2014 à 2018. En 2017, il a parallèlement exercé les responsabilités de directeur de la stratégie et des affaires publiques du nouveau groupe mutualiste VYV, dont il a été l’un des artisans.

 

Il a également été chef de cabinet et conseiller spécial de Benoît Hamon, quand ce dernier occupait les fonctions de ministre délégué chargé de l’Économie Sociale et Solidaire et de la Consommation. C’est à l’occasion de la loi relative à l’ESS de 2014, dite “loi Hamon”, qu’a été créée ESS France (Chambre française de l’ESS), qui “assure, au plan national, la représentation et la promotion de l’ESS”.


 

Une nouvelle direction, des objectifs réaffirmés

 

C’est donc en fin connaisseur du secteur de l’ESS, et fervent défenseur des valeurs qui y sont attachées, que Jérôme Saddier endosse son mandat à la présidence d’ESS France. Il se place comme le digne héritier de l’action de Roger Belot, qui a œuvré pour l’émergence institutionnelle de l’ESS et pour sa promotion sur les territoires.

 

Pour son mandat, Jérôme Saddier souhaite défendre l’ESS à un niveau local : “Il nous semble fondamental de développer des actions à un niveau infra-régional, et d’approfondir l’ancrage de l’ESS partout sur le territoire”, affirme-t-il.

 

 

, , ,