[FUSAC] La plateforme de crowdlending Solylend lève 1,4 million d’euros

[FUSAC] La plateforme de crowdlending Solylend lève 1,4 million d’euros
Née en 2017, la startup bordelaise Solylend a développé une plateforme de financement participatif par prêt rémunéré. Elle vient de boucler une levée de fonds conséquente, qui doit lui permettre de financer de nombreux projets écologiques ou d’économie sociale et solidaire (ESS) pour l’année à venir.


 

 

Une première levée de fonds réussie

 

Pour sa toute première levée de fonds, la plateforme de financement participatif Solylend a réuni 1,4 million d’euros. Un résultat très encourageant pour la startup bordelaise, soutenue dans cette opération par de nombreux business angels. Elle a aussi bénéficié du soutien de Bpifrance et d’acteurs locaux, en particulier de la région Nouvelle-Aquitaine et du fonds d’investissement Techno’Start opéré par l’incubateur Bordeaux Technowest.

 

Spécialisée dans le financement participatif de projets à impact social et environnemental, la plateforme Solylend a déjà financé, en moins de deux ans d’existence, une dizaine de projets, pour un montant global d’un million d’euros. Elle a notamment financé un projet d’accès à l’électricité au Sénégal, et un projet d’installation d’un parc éolien en France, dans la Vienne, chacun à hauteur de 100 00 euros.


 

4 millions d’euros de projets pour 2019

 

Face au succès de ce tour de table, le fondateur et PDG de Solylend, Nicolas Pereira, s’est fixé l’objectif de «financer 4 millions d’euro de projets à impact positif pour 2019». Un objectif ambitieux, mais conforme à la volonté du jeune Bordelais de devenir leader de l’épargne écologique et solidaire. «Une partie des projets sera axée sur le développement des pays du Sud, tel que l’accès à l’énergie et à l’eau. D’autres seront déployés en France et en Europe et concerneront par exemple les énergies renouvelables, les transports propres ou encore l’agriculture bio», explique Nicolas Pereira.

 

La levée de fonds permettra aussi de renforcer les équipes de “cinq à dix personnes”, avec l’arrivée en février 2019 au poste de directeur de la communication et du marketing de Grégoire Le Taillandier, consultant en communication au sein de plusieurs grandes agences comme TBWA/Corporate, Havas Worldwide et Elan Edelman.

 

 

, , , , , , ,