Les meilleures initiatives écologiques et solidaires pour la Saint-Patrick

Les meilleures initiatives écologiques et solidaires pour la Saint-Patrick
A l’occasion de la Saint-Patrick ce dimanche 17 mars 2019, la rédaction de Carenews a sélectionné 5 initiatives écologiques et solidaires autour de la bière. Au programme : découverte d’une bière artisanale engagée pour la protection des littoraux français, bière locale, dégustation de biscuits fabriqués à partir de la drêche et lancement de la bière en vrac !


 

 

Une bière engagée pour protéger l’environnement

 

Fondée par Quentin Busch, originaire de Toulon, Le Mousse est une startup sociale qui produit une bière artisanale appelée “bière du marin” dans une démarche écologique. L'objectif derrière la vente de cette bière ? Contribuer au financement de projets destinés à protéger les littoraux français et sensibiliser les consommateurs à la protection de l’environnement. Pour un litre de bière acheté, Le Mousse s’engage à organiser le nettoyage d’un mètre de plage. Le 27 juillet 2018, cette startup organisait une opération-test de nettoyage des quais de Seine dans le 15e arrondissement, entre les guinguettes La Javelle et Le Bal de la Marine avec une tournée de bières du marin offertes pour remercier les participants. La startup entend bien réaliser d’autres opérations de nettoyage des déchets avec cette volonté de récompenser les actes écologiques par des bières.

 

Redonner vie aux déchets de la bière avec des crackers

 

Lors d’un stage dans une micro-brasserie parisienne, les deux fondatrices de Résurrection découvrent que le malt, céréale riche en fibres, vitamine B, sélénium, phosphore, fer, zinc, cuivre et magnésium, termine à la poubelle après la phase de brassage de la bière. Leur concept est né ; utiliser ce malt appelé “Drêche” pour fabriquer des biscuits. Ces crackers s'inscrivent ainsi  dans la démarche principes de l'économie circulaire et de la tendance zéro déchet.

 

Une bière fermière, fruit de l’économie circulaire
 

En 2016, Aymeric Hubo qui avait pour habitude de fabriquer sa bière pour ses proches décide de lancer la bière fermière “ Bois de la Chapelle “. Petits-fils d’agriculteur, il installe sa production à Torcy au sein de la ferme de son grand-père. Convaincu du principe de l’économie circulaire, il transforme des tanks à lait laissés à l’abandon en guise de cuves pour fabriquer sa bière, utilise l’orge produite sur place pour produire sa bière et donne les drêches, résidus de l’orge après soutirage du moût aux vaches de la ferme. « Je réutilise l'eau chaude issue du processus de fabrication pour laver la Brasserie », ajoute ce jeune entrepreneur dont les bières sont vendues principalement en circuit court dans la Région de Montreuil-Sur-Mer.
 

Le pain rassis se transforme en bière artisanale

 

Dans la brasserie Wold Top en Angleterre, le processus de fabrication de la bière est unique. Ici, le pain invendu et les croûtes jetées par les supermarchés et les boulangeries sont collectés et brassés avec du houblon, de l’orge et de la levure pour créer une bière blonde baptisée Toast Ale. Cette bière est une idée de Tristam Stuart, le fondateur de Feedback, une association britannique de lutte contre le gaspillage alimentaire. D’ailleurs, tous les bénéfices des ventes sont reversés à cette association.

 

Jean bouteille : permettre l’achat de bière en vrac

 

Lancée en 2012 à Lille, la startup Jean Bouteille offre aux magasins des équipements de vrac liquide en libre service ainsi qu'un parc de bouteilles consignées et réutilisables à volonté par le consommateur. Désormais, embouteiller de la bière pression en vrac dans une bouteille réutilisable est possible. La vision de Jean Bouteille ? Contribuer à l’émergence d’une société zéro-déchet !


 

« L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération. »

 

, , , , , ,