L'ONG les Puits du Désert fête ses 15 ans avec la Fondation SUEZ

L'ONG les Puits du Désert fête ses 15 ans avec la Fondation SUEZ
Les Puits du Désert est une ONG française qui intervient au nord Niger, en partenariat très étroit avec l'ONG nigérienne Tidène. La Fondation SUEZ soutient Les Puits depuis plus de 10 ans et a accueilli l'anniversaire de l'ONG le 11 avril dernier. Un partenariat qui a permis de construire 60 puits maraîchers, villageois et pastoraux, et apporter ainsi développement et stabilité, un projet qui apporte la paix dans cette région fragile.


L’accès à l’eau, moteur du développement socio-économique et de la paix

Le Massif de l’Aïr au Nord d’Agadez cumule les facteurs de vulnérabilité géographique, climatique, économique et politique qui se renforcent les uns les autres au risque d’enfermer durablement la région dans une situation dramatique de « survie ». C’est dans ce contexte qu’au début des années 2000, deux associations se sont créées, Les Puits du Désert en France et Tidène, son partenaire au Niger, pour venir au secours des habitants, nomades et sédentaires, les plus défavorisées et qui ne bénéficiaient jusque-là d’aucun appui extérieur.

Axe prioritaire de l’intervention, l’accès à l’eau, avec un objectif ambitieux : construire ou réhabiliter 400 puits. Puis, progressivement, les programmes ont élargi leur champ d’intervention, en y intégrant toutes les dimensions du développement : santé, sécurité alimentaire, éducation, activités économiques…

C’est ainsi qu’en 2013, à la demande des anciens combattants démobilisés, soucieux de se stabiliser dans la région, les deux associations ont démarré un projet intitulé « Sécurité et développement ». Dès le début, la Fondation SUEZ a répondu à l’appel et aujourd’hui, la phase 2 du programme, qui couvre les années 2016-2019, prévoit la construction de 5 puits villageois desservant 10 000 habitants et de 20 puits maraîchers. Pour chaque puits villageois créé, une convention tripartite est signée afin que les populations et le chef de village s’approprient l’ouvrage ; un comité de gestion responsable de la maintenance et de l’entretien est mis en place ; enfin des séances de sensibilisation à l’hygiène sont organisées, animées par une troupe de théâtre itinérante. Et pour chaque puits maraîcher réhabilité, ce sont une vingtaine de jardins maraîchers qui sont créés, ce qui renforce la sécurité alimentaire des habitants et accroît la richesse, puisqu’à ce jour certains agriculteurs ont vu leurs revenus multipliés par 10 grâce à la vente de leurs produits.

Le programme met particulièrement l’accent sur les filles et les femmes, qui se trouvent désormais déchargées des corvées d’eau, au profit d’une meilleure assiduité à l’école pour les unes, et du développement de nouvelles activités génératrices de revenus pour les autres, via la création de coopératives de femmes. Globalement, le programme contribue efficacement à consolider la stabilité et la paix dans la région.

 

Voir le film

, , , , ,