Comment voyager éthique, écolo et solidaire ?

Comment voyager éthique, écolo et solidaire ?
Les beaux jours arrivent. Les belles plages sur les affiches des compagnies aériennes donnent envie d’ailleurs. De partir loin. Selon les chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), 1,4 milliard de personnes se sont rendues l'an dernier dans un pays étranger, avec au moins une nuit sur place. Cela représente une croissance de 6 % sur un an, soit la deuxième plus forte depuis 2010. Surpeuplement dans certaines zones, dommage pour la nature et infrastructures surchargées, le tourisme de masse peut nuire à l’environnement. Certains ont décidé de voyager autrement pour donner plus de sens au voyage et/ou pour limiter leur empreinte écologique. Carenews vous partage six conseils : privilégier le train, les « micro-aventures » proches de chez soi avec le guide urbain Chilowé, les adresses éco-responsables avec des applications comme FairTrip ou Tooki, des logements labelisés et choisir des agences de voyage responsables.


 

 

Prendre le train plutôt que l’avion

 

Face aux enjeux du changement climatique, la population suédoise a pris les devants en privilégiant de plus en plus les voyages en train – le transport aérien international est responsable de 2% des émissions de CO2. On parle même de honte de prendre l’avion en Suède, nommée « flygksam ». Pour se déplacer en Europe, il existe des sites comme l’Interrail, B-europe.com ou le site Izy pour la Belgique. L’occasion de se rappeler également qu’il est possible de voyager en train de nuit avec Oui train ou Interrail.

 

Privilégier « l’aventure proche de chez soi »

 

Thibaut Labey a créé Chilowé, un guide de micro-aventures destiné aux Parisiens qui veulent vivre l’aventure le temps d'un week-end. Une expérience dans la nature, courte, près de chez soi et qui nécessite peu de moyens et d’organisation, voilà la définition de la micro-aventure. Leur objectif avec ce guide : prouver que vivre à Paris n’est pas une fatalité quand on aime la nature ! Ce guide recense les meilleures idées de micro-aventures autour de Paris avec les infos essentielles et pratiques pour les réaliser. Une micro-aventure, c’est une expérience dans la nature, courte, près de chez soi, qui nécessite peu de moyens et d’organisation. Chilowé fédère ainsi une communauté de citadins en quête d’aventures et d’inspiration.



Voyager et se rendre utile grâce à l’éco-volontariat

 

Réaliser des missions bénévoles dans le cadre d’une association ou d’une ONG pour protéger l’environnement, préserver la biodiversité et collecter des données scientifiques, tel est le principe de l’éco-volontariat. Certains sites comme Eco-volontaire.com, Cybelle-planete.org ou Voyageons-autrement.com recensent des missions en France ou à l’étranger. Le wwoofing est également un concept d’éco-volontariat qui met en lien des hôtes et des volontaires prêts à participer à des activités agricoles et à partager leur quotidien. En échange, les hôtes offrent le logement et le couvert durant la mission. Enfin, le chantier nature est également un moyen de participer à une démarche éco-responsable et citoyenne.

 

Choisir des logements labellisés

 

Pour trouver des logements plus respectueux de l’environnement, des labels du tourisme durable récompensent des acteurs du tourisme prenant en compte des critères comme la gestion de l’eau, la gestion des déchets, des activités de sensibilisation pour le public, des économies d'énergie et plus globalement la politique environnementale du logement. Parmi eux, figurent des labels comme la Clef Verte, Green Globe ou l’Écolabel. L’objectif ? Valoriser les logements qui s’engagent pour réduire leur impact sur l’environnement.

 

Des applications pour repérer des adresses éco-responsables

 

À l’heure où de plus en plus de destinations touristiques dans le monde présentent les symptômes d'un surmenage chronique – surpeuplement, dommage pour la nature et infrastructures surchargées, certains font désormais le choix de s’éloigner de ce tourisme de masse qui porte atteinte aussi bien aux touristes qu’aux habitants.  Des application comme FairTrip en ont fait leur coeur d’action. Leur objectif ? Transformer le tourisme, qui représente 10% du PIB mondial, en levier de développement inclusif et durable, vecteur de réduction de la pauvreté dans le monde. Ainsi, FairTrip est à la fois un guide mais aussi un réseau social qui permet  aux utilisateurs de trouver des lieux authentiques loin du tourisme de masse. Dans la même ligne, l’application Tookki est un guide urbain qui recense des lieux et activités éco-responsables.

 

Préférer des agences de voyage responsables

 

Co-fondée par Laetitia Santos en 2011, Babel Voyages est une agence spécialisée dans le tourisme durable qui travaille en partenariat avec des agences de voyage responsables. Leur objectif ? Pouvoir répondre aux demandes des voyageurs soucieux de l’impact social et environnemental de leurs vacances et encourager à voyager responsable. Sur cette plateforme sont référencées des adresses qui ont une démarche plus solidaire, bio, écologique et locale. En fonction de la destination choisie, le voyageur peut trouver des circuit éco-responsables, approfondir la culture du pays, découvrir des adresses responsables et lire des témoignages.




 

, ,